Championnat de Supercross 250 - 1991


Lors de l'inter saison de gros changements ont lieu au sein du team American Honda. En effet, les deux protagonistes qui amenaient des tensions dans le team sont partis. Brian Lunnis, le mécanicien de Ricky Johnson part chez Yamaha pour s'occuper de Damon Bradshaw et le deuxème homme qui n'est autre que Mike Kiedrowski est lui parti rouler pour Kawasaki.

Le team American Honda est maintenant uni pour la victoire et les deux pilotes sont traités à la même enseigne. Toutes les personnes du team communiquent pour obtenir la meilleure moto possible. Cela va même plus loin car Jean-Michel et Stanton vont même parfois rouler ensemble. Ils peuvent ainsi échanger leurs sensations et se mesurer l'un à l'autre.

Le championnat quant à lui comporte 18 épreuves et reprend dès la mi-janvier.

Liste des épreuves du championnat de Supercross US 1991
Dates Epreuves Etats
12 Janvier Orlando Floride
19 Janvier Houston Texas
26 Janvier Anaheim Californie
2 Février Seatlle Washington
9 Février San Diego Californie
23 Février Atlanta Georgie
9 Mars Daytona Floride
16 Mars Phoenix Arizona
6 Avril Saint Petersburg Floride
13 Avril Pontiac Michigan
14 Avril Pontiac Michigan
20 Avril Charlotte Caroline du Nord
27 Avril Dallas Texas
4 Mai Las Vegas Nevada
18 Mai Rutherford New Jersey
8 Juin Oklahoma City Oklahoma
15 Juin San Jose Californie
22 Juin Los Angeles Californie
Jean-Michel Bayle pose avec ses couleurs pour cette nouvelle saison

Jean-Michel Bayle pose avec ses couleurs pour cette nouvelle saison

Un autocollant pour le championnat de supercross US 1991

Un autocollant pour le championnat SX

David Bailey avait peint à JMB son casque de 1991. Les voilà réunis quelques années plus tard

C'est David Bailey qui avait peint le casque de JMB pour cette année 1991, il lui fera dédicacer quelques années plus tard

La présentation des pilotes avant l'épreuve et l'hymne américain.

L'hymne américain est chanté avant chaque épreuve

Orlando : 12 janvier 1991

C'est l'épreuve d'ouverture du championnat et Jean-Michel part moyennement (9ème)comme il en a pris l'habitude (mauvaise) l'année dernère, mais réussit à remonter pour terminer sur la deuxème marche du podium, après avoir doublé Jeff Ward, Mike La Rocco, Jeff Matiasevich, Mike Kiedrowski, Ron Tichenor et enfin Damon Bradshaw. C'est Jeff Stanton qui remporte la course mais c'est bien JMB qui fait sensation par sa vitesse et sa faculté de dépassement. Il est plus sûr de lui, encore plus décontracté et concentré pour remporter le titre.
JMB préfère ne pas prendre de risque sur les premières épreuves car elles s'enchaînent à un rythme soutenu (une par semaine sur les 5 premières).

Commentaires de JMB sur cette épreuve :

"Je préfère terminer second que de tout perdre. On a 5 supercross en 5 week-end. Ce n'est vraiment pas le moment de se blesser."

"C'est l'ouverture. Dans mon esprit, l'objectif est de faire un podium. On en a beaucoup parlé avec Roger De Coster et la stratégie à adopter est celle-là pour le moment. Pas de faute, pas de chute et surtout pas de DNF puisque l'on enchaîne trois courses à la suite. La course est très ouverte et je ne cherche pas la gagne. Stanton s'impose, je fais deux, c'est parfait ! Rien de spéciale sur cette premère course. L'objectif est atteint."

Le départ de la première épreuve de la saison !

Le premier départ de la saison. On y voit : Ricky Johnson(13), JMB (8), Jeff Ward(3), Jeff Matiasevich (7), et enfin Jeff Stanton(1)

Orlando - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jeff Stanton Honda 25
2 Jean-Michel Bayle Honda 22
3 Damon Bradshaw Yamaha 20
4 Ron Tichenor Suzuki 18
5 Mike Kiedrowski Kawasaki 16
Un sticker faite par Racer X avec JMB pour cette épreuve d'Orlando
Jean-Michel Bayle lors de cette épreuve d'Orlando
Alex Puzar parle de JMB ....
Houston : 19 janvier 1991

Jean-Michel Bayle écrase tout le monde ce soir là. Il remporte la course mais avec la manière et une vitesse qui lui permet de finir avec un demi tour d'avance sur Jeff Matiasevich second. Jeff Stanton son plus sérieux rival finit septième après avoir chuté lors du premier tour.

Commentaire de JMB :

"Ma premère victoire. Je suis deux au championnat avec trois points de retard sur Stanton après Orlando et le but est de reprendre assez vite. J'ai un nouveau réglage d'amortisseur pour les whoops que j'ai trouvé dans la semaine. Sur les premières épreuves, le sol était soft et offrait beaucoup plus de traction qu'à Simi Valley, le spot d'entraînement de Honda. Je savais que je pouvais améliorer ma vitesse. Je pars dans les cinq et je gagne facilement. Dans le team, c'est la guerre avec le mécanicien de Jeff Stanton parce qu'il veut à tout prix savoir quels sont ces nouveaux réglages ! Il voit que ma moto va bien et il veut savoir pourquoi. Roger lui refilait bien les infos mais comme c'est moi qui les avais en premier, je les testais immédiatement pour faire le tri. Jeff Stanton et son mécano recevaient tout en bloc et ils s'y perdaient, c'est logique ! J'avais cet avantage et je tenais à le conserver....."

Jean-Michel n'est pas le bienvenue et se retrouve à l'écart des autres piltotes

Jean-Michel gagne, l'attitude des fans et des pilotes changent envers lui

Le départ, une étape cruciale...
Jean-Michel sur la plus haute marche du podium sur cette épreuve de Houston
Houston - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Jeff Matiasevich Kawasaki 22
3 Damon Bradshaw Yamaha 20
4 Mike Larocco Suzuki 18
5 Larry Ward Suzuki 16
Anaheim : 26 janvier 1991

Jean-Michel part dans les environs de la dixème place. C'est très gênant car le circuit ne permet pas de doubler facilement avec une piste mono trajectoire. Il remontera tout de même mais ne pourra finir mieux que 5ème.
C'est Stanton qui remporte cette course.

Commentaire de JMB :

"Je suis "à la maison" à une heure de chez moi. Le terrain est très dur et ce n'est pas ce qui me réussit le mieux. Je tombe dans le premier tour et je remonte 5. Avant la finale, je suis vraiment concentré. On peut dire isolé car c'est la guerre ! Ce n'est pas facile parce que je suis français et que je suis en tête du championnat. On m'a beaucoup reproché le fait de ne jamais rentrer dans le moule du SX US mais c'était facile si tu ne gagnais pas. S'intégrer, faire un effort, être sympa, c'est possible quand tu es devant ou que tu gagnes des courses. Mais quand ils se rendent compte que je veux et que je peux gagner le championnat, là, ce n'est plus la même ! J'en ai pris dans la gueule de tous les côtés et je me retrouve bien isolé avec Cliff et Roger. Les attardés à mi-courses me bloquaient comme s'ils jouaient la victoire et me faisaient perdre trois secondes sur Stanton parce que lui, ils l'avaient laissé passer......"

Jean-Michel Bayle en bagarre avec Larry Ward lors de cette épreuve d'Anaheim
Jean-Michel Bayle lors de cette épreuve d'Anaheim
Jean-Michel Bayle fait la une de Cycle News

Cycle News reconnaît le talent de Jean-Michel et le met à la une

Anaheim - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jeff Stanton Honda 25
2 Jeff Ward Kawasaki 22
3 Jeff Matiasevich Kawasaki 20
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 18
5 Jean-Michel Bayle Honda 16
Seattle : 2 février 1991

Jean-Michel Bayle se rattrape la semaine suivante en remportant cette course avec une très grande facilité devant Damon Bradshaw et Jeff Stanton. Il est alors en tête du classement provisoire après cette épreuve et son plus sérieux rival est Jeff Stanton car les autres sont trop irréguliers ou manquent de panache. La lutte pour le titre se jouera très certainement entre ces deux hommes.

Commentaire de JMB :

"A Seattle, je me pointe avec un sticker soutenant les troupes américaines sur le casque. Les autres pilotes me regardent de travers : "De quoi tu te mêles ? T'es Français, pourquoi tu viens supporter nos troupes ?" Après, plus tard dans la saison, j'ai mis des bombes cousues sur mon pantalon symbolisant mes victoires. Là, c'était de l'intox ! Des clins d'oeil qui ne se voyaient pas trop aux yeux du grand public, mais les autres pilotes le voyaient ! A Seattle, le circuit est en intérieur avec une terre meuble. Je sais que je peux faire la différence. Je suis décidé à faire un coup et je gagne sans trop de difficulté. Stanton fait deux. On est à deux victoires chacun sur les quatre premères épreuves et il faut maintenir la pression. Je me retrouve en tête du championnat avec quatre points d'avance sur Jeff et onze sur Bradshaw."

Jean-Michel Bayle à les yeux fixé sur le prochain obstacle

Les yeux de Jean-Michel sont déjà rivés sur le prochain obstacle

Seattle - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Damon Bradshaw Yamaha 22
3 Jeff Stanton Honda 20
4 Larry Ward Suzuki 18
5 Mike Fisher KTM 16
Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 4 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 88
2 Jeff Stanton Honda 84
3 Damon Bradshaw Yamaha 77
4 Jeff Matiasevich Kawasaki 64
5 Mike Kiedrowski Kawasaki 58
San Diego : 9 février 1991

Après un début de course difficile, Jean-Michel s'impose avec classe. Son pilotage est merveilleux et personne ne peut faire quoi que ce soit pour l'inquiéter. Il remporte ici sa huitième course en supercross depuis son arrivée aux Etats-Unis et son troisième de la saison. Son plus sérieux rival est encore Jeff Stanton qui avec courage et volonté continue à suivre le rythme de Jean-Michel.

Commentaire de JMB :

"La machine est lancée. Pour autant, je m'aperçois que Jeff est quand même très vite aussi et que les secondes places ne vont pas suffire pour faire la différence au championnat ! Comme à Seattle, je prends plus de risques afin de vraiment lui mettre la pression. La tension commence à monter crescendo. On teste toujours des pèces dans la semaine mais on commence à être bien partout. Techniquement et physiquement, je suis nickel. Je m'impose avec facilité même si mon début de finale est laborieux. Mais ce jour-là, je suis vraiment au dessus de mes adversaires...."

Jean-Michel Bayle lors de cetet épreuve de San Diego
La décoration du casque de Jean-Michel avec la dominante de couleur bleue

JMB a utilisé deux décos de casque en 1991. Voici la premère

San Diego - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Jeff Stanton Honda 22
3 Jeff Matiasevich Kawasaki 20
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 18
5 Mike Fisher KTM 16
Atlanta : 23 février 1991

Après sa victoire lors du supercross de Tokyo (hors championnat), Damon Bradshaw remet le couvert lors de cette épreuve et montre qu'il ne faut pas l'oublier pour le championnat. Le pilote Yamaha part devant et la piste rendue mono trajectoire par les conditions désastreuses (boue) ne permet pas à Jean-Michel de le passer. Il restera tout au long de la finale à son contact mais n'aura pas une seule opportunité pour le gain de la premère place. La course se termine donc avec Damon Bradshaw vainqueur suivi de JMB et Jeff Stanton. Cela permet tout de même à Jean-Michel de creuser un léger trou (9 points) sur Jeff Stanton.

Commentaire de JMB :

"Entre San Diego et Atlanta, on va tous disputer le SX de Tokyo organisé par une chaîne de télé japonaise. De retour donc du Japon, j'arrive à Atlanta. Je n'ai jamais vraiment bien roulé là-bas. Bradshaw venait de remporter le SX de Tokyo devant moi et il gagne pour la premère fois de la saison. Je fais deux devant Stanton. Ce résultat m'arrange et je repars confiant de l'épreuve parce que j'ai neuf points d'avance au championnat avant Daytona !"

JMB concentré sur l'obstacle suivant
Atlanta - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Damon Bradshaw Yamaha 25
2 Jean-Michel Bayle Honda 22
3 Jeff Stanton Honda 20
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 18
5 Jeff Ward Kawasaki 16
Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 6 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 135
2 Jeff Stanton Honda 126
3 Damon Bradshaw Yamaha 117
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 99
5 Jeff Matiasevich Kawasaki 97

Le magazine Belge Motocross consacre un article de quatre pages à Jean-Michel Bayle après ces six premières épreuves.

Un grand merci à Stéphane Segers pour ces documents

Daytona : 9 mars 1991

Il a beaucoup plu sur Daytona et la piste est complètement détruite pour les courses. Ceci ne va pas faciliter la tâche de Jean-Michel Bayle qui chute lors du départ et repart dans les derniers. Pendant ce temps, Jeff Stanton parti en tête s'échappe. Jean-Michel revient vite mais chute une nouvelle fois. A ce moment de la course, on ne croit plus qu'il va pouvoir remonter au classement et qu'il va utiliser son joker sur cette course. Et pourtant le JMB de 1991 est beaucoup plus fort mentalement et physiquement et va s'appliquer à remonter un à un ses adversaires avec une vitesse incroyable. Il doublera même des pilotes comme Damon Bradshaw ou Mike Kiedrowski puis chutera encore et se fera repasser. Mais il ne se résignera pas et reviendra sur eux, les doublera encore une fois. Il survole cette course (tous les observateurs sont conquis) et prouve encore une fois qu'il est le meilleur même s'il ne remporte pas la course. Il finira finalement à une très belle 3ème place derrière son co-équipier et Jeff Ward. Il aura démontré lors de cette course non seulement sa technique mais aussi son physique et encore plus, sa volonté de vaincre.

Commentaire de JMB :

"En Floride, je suis persuadé que Stanton va gagner. Il est imbattable à Daytona et mon objectif est de faire deux ou trois. Il tombe des trombes d'eau la veille et le circuit est hyper piégeux. Il y a de quoi s'en mettre une sur tous les sauts ! C'était un circuit de bourrin et je sais que ce n'est pas pour moi. Après une chute au départ qui me renvoie en queue de pack, je reste calme et me concentre sur mon pilotage. Je termine troisème après une grosse remontée qui bluffe pas mal de monde. Faire trois à Daytona, ça ne me dérange pas. Je sors de la course sans m'être blessé et moralement, je suis au top. Je n'ai pas gagné, mais je sais pourquoi."

Jean-Michel sur sa Honda American Honda numéro 8
JMB dans la terre si particulère de Daytona
Jean-Michel Bayle dans le sable noir de Daytona
JMB dans le sable noir de Daytona
Daytona - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jeff Stanton Honda 25
2 Jeff Ward Kawasaki 22
3 Jean-Michel Bayle Honda 20
4 Jeff Matiasevich Kawasaki 18
5 Mike Kiedrowski Kawasaki 16
Phoenix : 16 mars 1991

Jean-Michel part dans le milieu du paquet mais remonte et dépasse à une vitesse ahurissante ses adversaires. Il commettra une petite erreur qui lui vaudra de perdre un peu de temps mais repartira de plus belle et parviendra à dépasser Jeff Ward, Damon Bradshaw et Jeff Stanton pour remporter cette course. Il faut rajouter que le tour du circuit était dans les 55 secondes et que son embrayage lui a posé quelques problèmes. Cela montre que Jean-Michel ne lâche rien et qu'il veut ce titre comme personne. Toutes les conditions sont réunies pour qu'il obtienne ce qu'il a tant désiré : le titre de champion des Etats-Unis de Supercross.

Jean-Michel sera très heureux à l'arrivée de cette course et déclara : "C'est ma plus belle course de l'année." Ce qu'il convient de dire aussi après cette course et que le titre est vraiment réservé maintenant à un des pilotes du team Honda. En effet, le premier poursuivant de ces deux pilotes n'est autre que Bradshaw et il se retrouve déjà à plus de 40 points de Jean-Michel.

Commentaire de JMB :

" En arrivant là-bas, les choses sont claires. Je sais qu'il faut y aller à bloc parce que les terrains qui arrivent me conviennent. Nous sommes maintenant à mi-championnat. Les choses doivent prendre une tournure. Gagner est très important. Je suis concentré à fond là-dessus et je mets une valise à Stanton. Je savais qu'il se mettait la pression et je voulais lui faire mal psychologiquement. Le lendemain matin, je fais une photo avec Pat où je m'entraîne sur le bord d'une route dans le désert. Je venais souvent aux courses avec ma moto d'entraînement. Tout simplement parce que les lendemain de courses, j'avais besoin d'aller rouler, de me décrasser. Cela me permettait surtout d'oublier tous les aléas de la compétition : la pression, le public pas agréable. En fait, les courses de 91 n'étaient pas marrantes. Je m'amusais quand je me retrouvais seul à l'entraînement. Je me traçais un petit circuit au bord d'une route, n'importe où et je roulais. Cela me permettait de retrouver le plaisir de faire de la moto...."

Jean-Michel Bayle, Jeff Stanton et Jeff Ward, voilà le podium du supercross de Phoenix

Le podium de Phoenix avec sur la droite une difficulté physique pour Stanton avec Une bouteille qui lui résiste !

Jean-Michel Bayle gagnait un temps crucial dans les whoops
Jean-Michel dans les airs de Phoenix
Jean-Michel Bayle sur le podium de Phoenix
Phoenix - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Jeff Stanton Honda 22
3 Jeff Ward Kawasaki 20
4 Mike Fisher KTM 18
5 Mike Kiedrowski Kawasaki 16

Une petite citation qui provient de Dirt Bike :

"Jean-Michel veut le titre plus que Saddam Hussein voulait un bunker"

Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 8 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 180
2 Jeff Stanton Honda 173
3 Damon Bradshaw Yamaha 139
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 131
5 Jeff Matiasevich Kawasaki 130
Saint Petersburg : 6 avril 1991

En remportant cette course, Jean-Michel égalise son nombre de victoires en une saison (5). Nous sommes qu'à la mi-championnat et il risque fort d'augmenter rapidement son capital.

Commentaire de JMB :

"J'arrive avec six ou sept points d'avance. Je domine à nouveau devant Jeff. C'est bien pour Honda mais pour moi, c'est ennuyeux car personne ne vient s'intercaler pour les points. Les contrôles anti dopage se multiplient pour moi. Toutes les deux courses, ça n'arrête pas ! Bien que ce soit tiré au sort ! Je ne sais plus exactement si c'est à Saint Petersburg mais Roger me dit : "Ce soir, il y a un contrôle anti dopage" Je lui réponds : "Ben, c'est moi alors !" Il me dit : "T'es médisant." Là Dave Arnold intervient et me dit : "Jean-Michel, il ne faut pas que tu crois ça. En Amérique, c'est équitable, crois-moi ! " Le soir même, je suis tiré au sort....Dave Arnold revient me voir et me dit "En tant qu'américain, je tiens à m'excuser pour tout ça...." Le mécanicien de Jeff Ward m'avait également écrit une lettre touchante pour s'excuser de l'attitude du public envers moi. Des choses comme celles-là, ça t'aide et tu t'aperçois qu'il y a des gens qui t'apprécient pour ce que tu es et ce que tu fais dans le milieu. Ca fait plaisir..."

Jean-Michel survole le championnat
Saint Petersburg - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Jeff Stanton Honda 22
3 Mike Kiedrowski Kawasaki 20
4 Jeff Ward Kawasaki 18
5 Guy Cooper Suzuki 16
Pontiac : 13 & 14 avril 1991 :

Cette course est le tournant de la saison car le plus sérieux adverse de Jean-Michel Bayle qui était Jeff Stanton se blesse lors de sa série qualificative. Il chute et se déboîte l'épaule et par la même occasion s'abîme les ligaments. Cette blessure qui paraissait anodine va l'empêcher de rouler pendant trois épreuves et ainsi laisser le champ libre à Jean-Michel. Débarrassé de son plus sérieux adversaire, on ne voit pas qui pourrait empêcher JMB d'obtenir le titre.
Il repart de Pontiac avec 79 points d'avance et pourrait donc être sacré trois courses avant la fin du championnat.

Commentaire de JMB :

"Lors de mes victoires précédentes, Stanton avait fait des erreurs. Il ne roulait pas très bien. Là, je sors de deux victoires où je lui colle à chaque fois au minimum dix secondes et il ne comprend pas ! Il commence à s'énerver et à refaire des fautes. Il tombe le premier soir en série et se blesse à l'épaule. En finale, j'ai la possibilité de prendre une vingtaine de points d'avance et je ne veux pas passer à côté. Je ne sais pas encore que Jeff va rester sur la touche deux courses supplémentaires. Dans ces moments là, comme en pilotage, il faut regarder loin..... Le public me siffle, c'est difficile. Il faut vraiment rester calme et ne pas avoir la mauvaise réaction. En californie et avec le public plus averti que je rencontrais sur les séances de dédicaces ça allait. C'étaient des passionnés qui adoraient la marque Honda, Roger, le team et les mecs qui gagnent en général. Ils m'encourageaient et je sais qu'il y a un bon fond chez eux. Mais là - à Pontiac dans le fief de Stanton - c'est les bannières : "Bayle rentre chez toi"
Le second soir, j'assure la seconde place. Jeff ne prend pas part à la course et perd plus de quarante points en un week end. L'ensemble du truc commence à prendre forme....."

Le départ à Pontiac !!!
Jean-Michel Bayle passe après l'accrochage entre Larry Ward et Ron Tichenor

Jean-Michel profite de la chute de Ron Tichenor et Larry Ward pour les passer

Une interview de Jean-Michel Bayle parue dans le Motocross Action

Une interview de Motocross Action faite après cette épreuve

Pontiac - Samedi - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Mike Larocco Suzuki 22
3 Mike Kiedrowski Kawasaki 20
4 Guy Cooper Suzuki 18
5 Ron Tichenor Suzuki 16
Pontiac - Dimanche - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Damon Bradshaw Yamaha 25
2 Jean-Michel Bayle Honda 22
3 Mike Larocco Suzuki 20
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 18
5 Ron Tichenor Suzuki 16

Voilà ce que disait Ch. Batteux de Moto Verte à la suite de ces épreuves. On ne peut pas faire mieux........

"A l'heure où ces lignes sont écrites, Jean-Michel Bayle compte maintenant 7 victoires à son palmarès 91, oui, sept !..... On ne sait plus quoi dire face à une pareille razzia, ce garçon est une plaie pour les cross critiks, car il épuise tous les superlatifs. Historique, extraordinaire, fabuleux, légendaire, à peine croyable, voilà ce qu'il nous inspire, mais même ça est en dessous de la réalité. En fait, le parcours 91 de JMB est dans la lignée des saisons 77, 78 et 79 de Bob Hannah, ou des saisons 87 et 88 de Ricky Johnson.......Aujourd'hui, Jean-Mi nous donne l'impression qu'il ne participe pas au championnat supercross US, mais plutôt à un championnat du monde 250, où de toute façon on est quasiment sûr de le voir gagner. Et cette constatation est extraordinaire, et il est tout de même difficile de s'habituer à l'extraordinaire. Nous sommes en train de vivre une année his-to-ri-que, dites vous bien ça, parce qu'à l'allure où c'est parti, ce n'est pas un ou même deux titres qu'il risque de remporter, mais bien trois, avec le supercross, le 250 et 500 Outdoor. Ce triplé après lequel Bailey, Johnson, Ward ou Stanton ont couru sans succès, Jean-Michel Bayle a toutes les chances de l'obtenir, tant il est supérieur aux autres dans tous les compartiments du jeu. Vous vous rendez compte ?

Charlotte (20/04) :

La finale se déroule dans des conditions météo catastrophiques suite à un orage qui inonde la course. Jean-Michel se retrouve derrère Guy Cooper mais ne cherche pas à le passer, puis à trois tours de la fin le pilote suzuki chute et la victoire revient à JMB.

Commentaire de JMB :

"En arrivant là-bas, j'ai vraiment creusé l'écart. Bradshaw part en tête devant son public et s'en prend une. Je gagne et Jeff Stanton ne marque pas de points puisqu'il ne roule toujours pas. Ce qui me permet de me mettre à l'abri pour le championnat avec plus de soixante-dix points d'avance. Là-aussi, je vous laisse imaginer la réaction du public...."

Jeff Matiasevich pense qu'il manque à Jean-Michel Bayle le mauvais caractère, substance qu'ont tous les champions selon lui

Un petit commentaire de Matiasevich sur JMB

Jean-Michel Bayle lors de cette épreuve de Charlotte
Charlotte - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Guy Cooper Suzuki 22
3 Jeff Ward Kawasaki 20
4 Mike Larocco Suzuki 18
5 Mike Fisher KTM 16
Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 12 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 277
2 Mike Kiedrowki Kawasaki 198
3 Jeff Stanton Honda 195
4 Damon Bradshaw Yamaha 191
5 Jeff Ward Kawasaki 179
Jean-Michel Bayle fait la couverture du magazine moto crampons de Juin 1991

JMB a les honneurs de Moto Crampons lors de son numéro de Juin 1991. Il crée l'actualité avec ses excellents résultats....

A ce moment du championnat, Jean-Michel compte 79 points d'avance sur le second et pourrait très bien empocher le titre trois courses avant la fin.
Il a déjà empoché sept victoires cette saison ce qui lui permet d'égaler le record de victoires en une saison détenu par Ricky Johnson et Mike Bell. Avec six courses encore inscrites au calendrier ce record risque de tomber, même si ce n'est pas cela que JMB recherche. Par contre, ces sept victoires ajoutées aux cinq de la saison dernère lui permettent de rejoindre David Bailey et Jeff Stanton aux nombres de victoires en supercross US.

Dallas : 27 avril 1991

Jean-Michel chute au départ après un accrochage et tombe une nouvelle fois dans le premier tour. Il repart ensuite pour revenir à la septème place derrière Stanton et Cooper. Il ne prend pas de risques car la différence entre une 5ème et une 7ème place n'est que de 2 points. Il maintiendra donc cette place jusqu'à l'arrivée.

Commentaire de JMB :

" Avec le recul, la victoire à Charlotte est capitale car à Dallas, je veux gérer et je ne gère pas bien ! Je tombe sur un saut et je termine à la septième place. Un moment de déconcentration et les choses peuvent re basculer. Dans ma tête, ce n'est pas de tout repos car je me retrouve en tête du SX et de l'outdoor en même temps...."

Jean-Michel Bayle lors d'une interview
Jean-Michel ne partait pas forcément très bien mais arrivait en se faufilant à remonter très vite
Dallas - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Damon Bradshaw Yamaha 25
2 Jeff Ward Kawasaki 22
3 Mike Kiedrowski Kawasaki 20
4 Mike Fisher KTM 18
5 Jeff Stanton Honda 16
7 Jean-Michel Bayle Honda 10
Las Vegas : 4 mai 1991

Le week-end de cette course est difficile car il chute en demi-finale suite à un problème avec sa fourche, ce qui l'oblige à passer par le repêchage. Lors de la finale, il est déséquilibré après que la grille ait tardé à tomber et part alors dans les derniers. Après s'être faufilé dans le premier tour, il est déjà dixième. Il remonte ensuite quelques pilotes assez difficilement (piste mono trajectoire) et arrive à la cinquième place. Jeff Matiasevich et Jeff Stanton chutent par la suite ce qui permet à Jean-Michel de finir troisième derrère Mike Larocco et Jeff Ward.

Commentaire de JMB :

"A Vegas, je tombe et je passe par les repêchages. C'est Mike Larocco qui gagne et je fais trois. Au championnat, je n'ai pratiquement rien lâché et je me positionne idéalement pour le titre. La presse américaine est tout le temps là mais je n'y fais plus du tout attention. Pas question de rentrer dans le truc. Je réponds aux questions et basta ! Avec Pat, c'est différent. Je l'ai toutes les semaines au téléphone et quand il vient, j'ai un allié. C'est lui qui m'a amené aux US et sans lui, je n'aurais jamais rencontré Roger. Quand il vient, c'est important pour moi......"

Las Vegas - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Mike Larocco Suzuki 25
2 Jeff Ward Kawasaki 22
3 Jean-Michel Bayle Honda 20
4 Damon Bradshaw Yamaha 18
5 Jeff Stanton Honda 16
Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 14 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 311
2 Damon Bradshaw Yamaha 234
3 Mike Kiedrowski Kawasaki 233
4 Jeff Stanton Honda 227
5 Jeff Ward Kawasaki 223

Commentaire de Jean-Michel Bayle :

"Après Phoenix, qui a été ma meilleure course de la saison puisque j'ai gagné après une chute dans le premier tour, et une course sans embrayage, le SX a fait un break jusqu'à Saint Petersburg. Pour moi cela a été une course sans problèmes, je pars trois-quatre, je reviens sur Bradshaw qui a des ennuis d'allumage et qui cassera peu après que j'ai pris la tête de la course. Arrive Pontiac et la blessure de Jeff Stanton, qui s'abîme l'épaule en demi-finale et ne peut rouler en finale. Avant le départ, je savais qu'il y avait 25 points à prendre, et je voulais absolument faire un podium. Je me suis retrouvé second derrère Matiasevich, qui s'est explosé devant moi d'une force....... Cela faisait deux tours qu'il cherchait à me faire tomber, il y a des virages où l'on était carrément arrêté tous les deux ! Quand il s'est fracassé, tout le monde a applaudi et j'ai gagné tranquillement. Le second soir, je voulais toujours un podium. Bradshaw roulait bien et je n'ai pas insisté car il est toujours aussi dangereux. A Charlotte, Jeff Stanton n'était toujours pas là, et moi je visais encore un podium. Je me suis retrouvé derrière Guy Cooper qui était en tête et je n'ai pas insisté. J'étais content qu'il gagne et puis ce con s'est bourré à trois tours de l'arrivée.... Il faut dire que je n'avais jamais roulé un SX dans ces conditions : un orage terrible qui traverse tous les habits en l'espace de dix secondes."
" A y réfléchir, je me demande encore comment on sautait les doubles et les triples, car il était impossible de monter à pied sur la moindre butte tellement ça glissait. Puis vient Dallas où je m'accroche au départ, retombe dans le premier tour, et revient en septème position dans les roues de Jeff Stanton et Guy Cooper. Je n'ai pas voulu tenter le diable, entre une place de 5 et une place de 7, ici il n'y a que 2 points d'écart... A Las Vegas, enfin, je me satisfais du podium car ce fut un week-end difficile. Je suis tombé en demi-finale à cause d'un problème de fourche et j'ai dû passer par le repêchage, ce que je n'aime pas car il suffit d'un rien pour que tu rates ton week-end. En finale, la grille a vraiment tardé à tomber et j'ai été déséquilibré avant qu'elle ne tombe, j'avais pied à terre...... Je pars dernier, je me faufile bien dans les premiers tours et passe dans les dix. Après, c'est très dur de remonter sur les circuits de la côte ouest, souvent mono trajectoires, d'autant que Mike Fisher m'a cassé le rythme un bon moment. Mais bon, j'en passe quelques uns, Jeff Matiasevich et Jeff Stanton chutent et je finis trois derrère Mike Larocco et Jeff Ward qui ne sont pas dangereux au championnat."
"Une bonne journée, malgré tout, même si je suis furieux après les organisateurs qui ont raboté un saut que j'étais le seul à bien passer. A chaque fois c'est pareil, quand les autres merdent sur une difficulté, tous les teams managers vont protester et on enlève l'obstacle..... Ils avaient déjà fait le coup à Orlando en début de saison."

Quand on lui parle du titre, voilà sa réponse :

" Regarde ce qui est arrivé à Jeff, ça peut arriver à n'importe qui. Ce titre, je ne veux surtout pas le rater, alors je fais un peu plus attention qu'avant, j'essaye de gérer mon avance et de ne pas faire trop d'erreurs. Quand je l'aurais ce ne sera plus pareil, c'est tellement important pour moi d'en décrocher un..."

MB va au GP de Monaco et rapatrie sa CBR 600 pour s'entrainer cet hiver avec le Team Tech 3
JeanMichel Bayle pense déjà à sa prochaine course
Jean-Michel en conversation avec Roger De Coster

Jean-Michel et Roger De Coster en grande conversation

East Rutherford : 18 mai 1991

Jean-Michel termine quatrième de cette course.

Commentaire de JMB :

" Je me souviens que l'atmosphère était bizarre. Le titre n'était pas acquis et les américains avaient toujours espoir qu'il se passe quelque chose.....Je peux être champion dès cette épreuve. Une situation idéale pour me concentrer sur le national qui a lieu le week-end d'après. La tension est énorme et sur la piste, Damon Bradshaw devient ingérable ! Voir qu'un non Américain va le battre le rend fou ! Dès que je suis devant, je l'entends derrère moi à fond partout, prêt à te couper en deux....Avec Jeff Stanton, j'avais une certaine confiance. On était concurrent mais il n'y avait pas de haine, par contre avec Bradshaw c'était l'enfer, il n'y avait plus d'éthique chez lui ! J'essaye de m'imposer mais je fais quatre et tout est reporté à Oklahoma. Il y a trois semaines à attendre et je suis vert !"

Qui a dit que les américains ne faisaient aucune erreur d'organisation !!!
Jean-Michel Bayle et Jeremy Mac Grath partagent leurs avis sur l'état de la piste tant en MX qu'en SX
Jean-Michel en compagnie de Roger De Coster
Jean-Michel Bayle, Dave Arnold et Roger de Coster
East Rutherford - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jeff Stanton Honda 25
2 Damon Bradshaw Yamaha 22
3 Mike Larocco Suzuki 20
4 Jean-Michel Bayle Honda 18
5 Guy Copper Suzuki 16
Oklahoma City : 8 juin 1991

Jean-Michel réalise un bon départ (cinquième) derrère Jeff Matiasevich, Jeff Ward, Guy Cooper et Jeff Stanton alors que Damon Bradshaw est 15ème. Très rapidement Jeff Ward prend la tête pour la garder jusqu'à l'arrivée alors qu'à l'arrère Jeff Matiasevich "chaud comme la braise" s'amuse avec Jeff Stanton et Guy Cooper. C'est finalement le sympathique Guy Cooper qui fera les frais du "poulet" en se faisant percuter. Bradshaw effectue durant ce temps une belle remontée et finira même 3ème devant Stanton. Jean-Michel quant à lui assure les points de la seconde place synonyme de Titre de Supercross des Etats-Unis.

JMB peut lever le pouce en l'air, il a réussi son challenge, devenir champion des Etats-Unis de Supercross

Jean-Michel Bayle peut laisser éclater sa joie, il est champion des Etats-Unis de Supercross

Commentaire de JMB :

Il faut que je marque le point de la quinzème place. Je suis évidemment confiant mais le supercross reste un sport à part où tout peut arriver. Je me fais siffler à bloc lors de la présentation. Du coup, durant l'hymne américain, je n'enlève pas le casque parce que ça me casse vraiment les c.....Plus personne ne se parle ! Sur la grille de départ de la finale, c'est comme à toutes les courses, je suis concentré. En fait, je n'ai pas d'émotion particulère jusqu'au dernier tour. Je sais que je suis deux et donc champion. Par contre, les dix derniers mètres.... Il reste une bosse et ton rêve de gosse, le challenge d'une vie, se trouve à dix mètres... J'ai été champion du monde deux fois avant mais pour moi, c'est comme si j'avais été champion de ligue. Ca n'a rien à voir ! Roger m'accueille et pleure presque... L'heure de joie intense qui a suivi est magique. Ensuite, on se voit avec Roger et l'on scelle presque un pacte dans l'euphorie en se disant que ce n'est pas fini et qu'il faut aller chercher les deux autres titres en Nationnal.... Une heure après, c'est comme si je n'avais jamais gagné le SX et je me re positionne sur le nouvel objectif. On ne fait même pas la fête le soir, rien ! Pour moi, ce titre était suffisant mais je sentais que pour Roger, ce n'était pas fini. Il m'a très vite convaincu de me remettre dedans à bloc. Le dimanche, je prends l'avion très tôt comme d'hab' et je rentre à Redondo pour commencer les tests avec la 500. Le lundi, je reçois dans mon bureau trente mètres de félicitations par fax. Du HRC, du président Chirac, etc. Je parcours rapidement le début et je remets tout le rouleau dans un carton....."

JMB lève les bras en signe de victoire. Ca y est le championnat est remporté !

Jean-Michel lève le bras en signe de victoire. Il a réussi à gagner le championnat qui lui tenait tant à coeur. BRAVO Mr BAYLE

Stanton donne sa plaque de numéro 1 à JMB. Il l'a encore !

Suivant la coutume, Stanton donne sa plaque qu'il a préalablement signé à JMB

JMB et Edwige fêtent le titre de champion de Supercross 1991

Tous les efforts récompensés par ce titre de Supercross US 1991. Bravo !

JMB nous parle de cette soirée particulère
JMB sur le podium d'Oklahoma, il est champion SX
JT sort un tee-shirt commémoratif pour le titre de champion de supercross des états-unis obtenu par Jean-Michel Bayle

JT sort un tee-shirt commémoratif pour le titre de champion de supercross des états-unis obtenu par Jean-Michel Bayle

Oklahoma city - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jeff Ward Kawasaki 25
2 Jean-Michel Bayle Honda 22
3 Damon Bradshaw Yamaha 20
4 Jeff Stanton Honda 18
5 Guy Cooper Suzuki 16
Classement provisoire du championnat Supercross US 250 1991 après 16 épreuves
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 351
2 Damon Bradshaw Yamaha 276
3 Jeff Stanton Honda 270
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 262
5 Jeff Ward Kawasaki 257
JMB et Yves Demaria se sont livrés une belle bagarre

La chronique de Pat Boulland suite au titre de Jean-Michel Bayle

Cliff White tout heureux de gagner la plaque de numéro 1 US

Si Jean-Michel était heureux de gagner ce titre, que dire de Cliff White son mécano !!! On le voit bien sur cette photo. Il a tout fait pour que Jean-Michel remporte ce titre et Jean-Michel le remerciera d'ailleurs en lui dédicaçant le début d'une vidéo.

JMB donne son avis sur  Cliff White.
Jean-Michel Bayle : champion des Etats-Unis de Supercross

Moto Verte consacre cette double page dans son numéro de Juillet pour le sacre de JMB en Supercross. Lisez bien et vous verrez que l'on se rapproche de ce que disait Chritsian Batteux et qu'il avait tout à fait raison

Alain Prieur décède suite à une dernière cascade....

La joie de JMB pour son titre de supercross est endeuillée par la mort de son ami, le cascadeur Alain Prieur survenue quelques jours plus tôt

San José : 15 juin 1991

Jean-Michel Bayle qui est champion depuis la course précédente n'a plus aucune pression mais ce n'est pas pour cela que cette épreuve se déroule bien. En effet, bloqué derrère Mike Fisher, la piste étroite ne permet pas de dépasser facilement. Il tente pourtant de le doubler et chute assez fortement. Il repart et finira loin à la 12ème place. C'est Doug Dubach qui remporte la finale devant un Damon Bradshaw enragé qui effectue une remontée depuis la dernère place.

Commentaire de JMB :

"Je n'ai plus trop de souvenirs. Bon, c'est un peu normal ! Je sais que j'ai le titre, je suis super heureux intérieurement, mais je reste concentré car l'ambiance vis-à-vis des pilotes US n'a pas changé. D'ailleurs, je chute au début de la finale. De moi-même je tiens à le préciser ! La moto est endommagée et je ne peux pas repartir. C'est Dubach qui doit gagner..."

San José - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Doug Dubach Yamaha 25
2 Damon Bradshaw Yamaha 22
3 Jeff Stanton Honda 20
4 Mike Fisher KTM 18
5 Mike Larocco Suzuki 16
12 Jean-Michel Bayle Honda 5
Los Angeles : 22 juin 1991

Malgré une petite chute et une petite lutte avec Jeff Matiasevich parti en tête, Jean-Michel remporte cette dernière épreuve de la saison qui lui permet de devenir le recordman des victoires en une saison (8). Le podium est complété par Jeff Stanton et Jeff Matiasevich. Damon Bradshaw finit 6ème de cette course et conserve la seconde place au championnat avec un petit point d'avance sur Jeff Stanton.

Commentaire de JMB :

"On se retrouve pour la dernière au Coliséum. Là, y'avait des Français ! En fait, j'avais mon réseau d'amis à LA et ils sont venus pour fêter le titre. Je gagne parce que les choses tournent bien et que je le sens. Je me souviens de la double trajectoire dans le péristyle. Je deviens le nouveau recordman de victoires en SX sur une saison. Numéro 8, 8 victoires et sacré deux courses de la fin le 8 Juin ! C'est un bon moment que je partage avec mes amis, mais là aussi, je suis déjà sur le National...."

Une photo en gros plan de la moto de Jean-Michel
Cliff White le mécano de 
                      Jean-Michel

Cliff White le mécano de Jean-Michel

Jean-Michel et Roger De Coster en pleine discussion lors des essais

Jean-Michel et Roger De Coster en pleine discussion lors des essais

Pour éviter les problèmes de l'année dernière, la montée vers le péristyle offre deux trajectoires.
Jean-Michel Bayle, Damon Bradshaw, Jeff Stanton, Mike Kiedrowski, Jeff Ward sur la ligne de départ
Jean-Michel Bayle lors de cette épreuve de Los Angeles

Quelques vidéos sur le supercross de Los Angeles 1991

JMB concentré lors de la course
Jean-Michel Bayle lors de l'épreuve de Los Angeles
La deuxième déco de casque que JMB portait lors de cette saison et le pantalon avec les scuds correspondant à ses victoires

Voilà la deuxième déco de casque que JMB portait lors de cette saison mais aussi le pantalon avec les scuds correspondant à ses victoires. Il y en a 8 mais l'une est encore sans nom. Ce sera pour cette dernière épreuve de Los Angeles

Jean-Michel Bayle peut lever son chèque de bonus pour le championnat

Jean-Michel et Edwige sont heureux de remporter le championnat de supercross

JMB en action à Saint Chéron

Même si Jean-Michel fait la tête sur l'image, c'est bien lui qui remporte le championnat et le bonus qui va avec.Ce sera son plus gros bonus lié au motocross, mais c'est tellement mérité vu la difficulté de l'obtenir

La plaque de Numéro 1 de JMB pour le SXe

Voilà pourquoi JMB était venu aux Etats-Unis. Il a réussi et voilà sa très belle plaque de Numéro 1

Jean-Michel fête son titre avec Dave Arnold et Roger De Coster

Jean-Michel entouré de Roger De Coster et Dave Arnold après cette finale

La plaque de Numéro 1 de JMB pour le SX

La plaque numéro 1 du SX 250

Los Angeles - 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 25
2 Jeff Stanton Honda 22
3 Jeff Matiasevich Kawasaki 20
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 18
5 Doug Dubach Yamaha 16
Classement final du championnat Supercross US 250 1991
Pos Noms Marques Pts
1 Jean-Michel Bayle Honda 385
2 Damon Bradshaw Yamaha 313
3 Jeff Stanton Honda 312
4 Mike Kiedrowski Kawasaki 292
5 Jeff Ward Kawasaki 284
Un poster offert de Jean-Michel Bayle dans le moto verte d'Août 1991

Le poster offert par Moto Verte dans le numéro d'Août 1991

La presse télévision vient voir JMB pour la fin de son championnat....
Jean-Michel pose avec ses trophées remportés lors du championnat de Supercross

Jean-Michel pose avec les trophées de ses victoires en championnat de Supercross

Les 3 médailles remises à JMB pour ses trois titres

L'AMA remet des médailles pour l'obtention des titres, voilà les trois de Jean-Michel

Les principaux protagonistes de la saison 1991 de supercross entourent le champion 1991 : Jean-Michel Bayle

Les principaux protagonistes de la saison 1991 de supercross entourent le champion 1991 : Jean-Michel Bayle

Les principaux protagonistes de la saison 1991 de supercross entourent le champion 1991 : Jean-Michel Bayle

Toutes les équipes du championnat se retrouvent pour un tournoi de Volley...

Réseaux sociaux