Mail: postmaster@jeanmichelbayle.fr



  • Tenue JMB Exo 7

    Jean-Michel lance une tenue MX

    Jean-Michel lance sa marque de tenue MX dont la conception est confiée à EXO 7.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • La page 1 de A zone

    Nouveau A Zone en 1997 et 1998

    Jean-Luc Felgine nous a fourni les 4 numéros d'A Zone. Ce sont des petites brochures qui étaient fournies aux abonnés du fan club de JMB
    Pour aller sur la page interiew 1997 ou la page interiew 1998

  • Christophe et Luc vous souhaitent une excellente année 2017

    Nouveaux casques et détails sur les motos de Stéphane Segers

    Stéphane Segers vous donne de ses news. Deux casques sont venus enrichir sa collection et de petits détails ont été apportés à ses motos.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Interview Jean-Michel lors de cette fin d'année 2016

    Deux interviews en cette fin d'année 2016

    Jean-Michel fait une petite interview dans le moto Verte Hors Série mais il y a aussi un retour sur sa carrière dans le dernier GP Racing
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Un nouveau pantalon pour la collection de Damien Vuillermet

    Une nouvelle tenue pour la collection de Damien Vuillermet...

    Damien a encore trouvé une tenue MAGNIFIQUE (Redondo Kid 1990), allez le découvrir sur la page consacrée à sa collection
    Pour aller voir sa collection, c'est ici

  • Des news du projet de Romain Dété

    Des news du projet de Romain Dété...

    Romain Dété nous donne des nouvelles de son magnifique projet CR réplica 1991....
    Pour aller voir ce projet, c'est ici

Clecar la société du Languedoc pour votre clé de voiture.

Christophe Charlot....
Notre ami Christophe Charlot vient de créer sa petite entreprise nommée Clecar, serrurerie automobile à domicile en Languedoc.Si vous avez besoin, n'hésitez pas à le contacter :


http//www.clecar.fr...

Grand-Prix 250 - 1995

  • Grand-Prix 250
  • Interviews
  • Avant la reprise des Grand-Prix, quatre teams font des essais privés sur le circuit de Shah Alam en Malaisie. Le team Aprilia était présent avec ses deux pilotes : Max Biaggi et Jean-Michel Bayle. Les trois autres équipes étaient Yamaha Roberts, Yamaha Rainey et Honda HB.

    Max Biaggi fait parler la poudre lors de ces essais en signant un temps d'une seconde inférieur à celui du précédent GP en 1'25"7. JMB est admiratif de ce chrono et dit : "S'il roule à ce rythme là pour le Grand Prix, je ne vois vraiment pas qui pourra aller le chercher."

    De son côté, Jean-Michel connaît beaucoup de difficultés pour régler sa nouvelle machine. En effet, tout est nouveau pour lui, aussi bien le châssis que le moteur puisqu'il récupère le moteur que Biaggi utilisait en fin de saison dernière.

    Voilà ce que dit JMB à ce propos :

    "Je dispose aujourd'hui du même moteur que Biaggi, c'est-à-dire celui qui reprend les évolutions dont il a profité à la fin de la saison 94. La différence de puissance est considérable. Le problème, c'est que nous avons un nouveau châssis pour lequel il nous reste à faire un travail important de mise au point. Tout étant nouveau, nous n'avons aucun repère."

    Il parviendra finalement à obtenir de bons réglages le dernier jour des essais après que l'usine ait donné des directives. Il signe alors un temps en 1'26"8 qui lui fait gagner une seconde pleine sur son meilleur chrono de l'année dernière. C'est un excellent chrono quand on sait que Jean-Michel n'a roulé que durant deux GP sur ce circuit et que la piste glisse beaucoup. Ce temps l'aurait qualifié en seconde position lors du dernier GP.

    Jean-Michel nous explique ses difficultés :

    "Sur un circuit aussi glissant, ma taille et mon poids qui me contraignent à brutaliser davantage la moto qu'un pilote plus léger sont un handicap. Il est pour moi plus laborieux de mettre au point un châssis sur une piste sans adhérence que sur un revêtement possédant un bon grip comme cela sera la cas à Jerez."

    Après ses premiers essais à Shah Alam, l'équipe Aprilia fait de nouveaux tests sur le circuit de Jerez avec 3 pilotes : Luchi, Locatelli et Jean-Michel Bayle. D'autres équipes font également le déplacement mais c'est notre pilote favori qui réalisera le meilleur temps en 1'45"63, améliorant au passage son temps de l'année dernière d'une seconde et demie. En fin de séance, il sera victime d'une chute heureusement sans gravité.

    Voilà ses impressions après ses essais :

    "Je suis vraiment content de la moto. Il reste encore à travailler sur la balance du châssis, mais nous sommes déjà dans le coup."

    Une modification du règlement a lieu cette saison qui aura une grande importance. En effet, chaque pilote ne disposera cette saison que d'une machine pour les essais et la course. Autant dire que toute chute lors des essais est à proscrire si l'on veut être bien positionné sur la grille de départ.

    Liste des épreuves
    Positions Date Pays Circuit
    1 26/03 Australie Eastern Creek
    2 2/04 Malaisie Shah Alam
    3 23/04 Japon Suzuka
    4 7/05 Espagne Jerez
    5 21/05 Allemagne Hockenheim
    6 11/06 Italie Mugello
    7 25/06 Pays-Bas Assen
    8 09/07 France Bugatti - Le Mans
    9 23/07 Grande-Bretagne Donington
    10 20/08 République Tchèque Brno
    11 17/09 Brésil Nelson Piquet - Jacarepagua
    12 24/09 Argentine Buenos Aires
    13 8/10 Europe - Barcelone Catalunya

    Australie : 26 Mars 1995

    Le tracé du circuit d'Eastern Creek

    Eastern Creek - 3,930 kilomètres

    Le grand-prix d'Australie se déroule une nouvelle fois sur le circuit d'Eastern Creek situé à 35 kilomètres de Sydney.
    Jean-Michel connaît quelques difficultés pour régler sa machine et ne réalise que le 10ème temps en 1'33"849. Lors de la course, il réalise un bon départ et se retrouve dans le groupe de tête. Malheureusement, Luis D'Antin confond vitesse et précipitation et chute dans le second virage emportant avec lui Ruggia, Locatelli, Kassner, Hikita et JMB. Jean-Michel parvient tout de même à repartir, mais sans doute énervé, chute peu de temps après et doit abandonner.

    JMB rentre à pied aux stands après sa seconde chute

    JMB rentre à pied aux stands après sa seconde chute

    Australie - Eastern Creek - 26 Mars 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Ralf Waldmann Allemagne Honda 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Max Biaggi Italie Aprilia 16
    4 Carlos Checa Espagne Honda 13
    5 Nobuastu Aoki Japon Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0

    Malaisie : 2 Avril 1995

    Le tracé du cicruit de Malaisie : Shah Alam

    Shah Alam - 3,505 kilomètres

    C'est un grand-prix durant lequel le team Aprilia connaît de grosses turbulences. Celles-ci proviennent du fait que Jean-Michel reproche à son équipe, tout comme lors des essais de pré saison, de ne pas communiquer les infos entre sa moto et celle de Biaggi. Ce problème n'existerait sûrement pas si JMB n'était pas chronométré 14 km/h moins vite que Biaggi. Cette différence de vitesse étant en plus confortée par le ressenti de Jean-Michel par rapport au moteur 95 qu'il avait lors des essais sur le même circuit en Février.

    JMB est donc en colère :
    "Je ne retrouve pas le moteur avec lequel j'avais roulé ici même en Février. Il prend moins de tours et dans les bouts droits, la vitesse de pointe reste en deçà de ce qu'elle était lors de nos tests de pré-saison."
    Il est aussi mécontent car il trouve qu'il y a un manque de transparence entre son équipe technique et celle de son rival italien. "Il y a un rideau qui nous sépare dans le box et pas moyen d'aller voir derrière."
    Pour ne rien arranger, des rumeurs circulent aussi sur le moteur. Certains prétendent que le moteur de Biaggi a abandonné les disques rotatifs au profit d'une admission par clapets. Ceci étant tout de suite démenti par le directeur technique Jan Wittaven. Celui-ci justifiant les différences entre les performances de ces deux pilotes par leur différence de pilotage !!!
    Ces problèmes poussent même Jean-Michel à annoncer qu'il ne roulerait pas au prochain Grand-Prix si la situation ne changeait pas. Annonce qui amène Carlo Pernat à dire que si Jean-Michel n'allait pas au Japon, cela correspondrait à une rupture de contrat. Il essaie toutefois de positiver et de penser que JMB ne doit pas faire une obsession sur la vitesse de Biaggi et qu'il doit uniquement se concentrer sur sa machine et son pilotage. Ceci étant dit, nous avons l'impression que l'histoire se répète puisque déjà l'année précédente, Jean-Philippe Ruggia n'arrêtait pas de pester sur son matériel qu'il ne trouvait pas équivalent à celui du pilote romain. Coïncidences ??????
    Pour clore ce chapitre, Jean-Michel aimerait organiser une séance d'essais privés où les deux pilotes échangeraient leur moto pour lui prouver qu'il se trompe. Carlo Pernat et Max Biaggi ne sont pas contre.... A voir si cette séance sera réellement organisée ????
    Voilà ce que dit JMB pour ce test :
    "S'il me colle encore 15km/h avec ma moto dans sa configuration actuelle, alors je n'aurais plus rien à dire."
    Jean-Michel se qualifie donc lors des essais à la 7ème place en 1'27"578. Il réussit un bon départ en course et se retrouve 6ème derrière les leaders. Toutefois il lui sera impossible de suivre leur rythme et finira à cette position après une course en solitaire.

    Voilà ses commentaires sur sa course :
    "La moto marchait un peu mieux qu'aux essais, mais malgré un bon départ je n'ai pas pu prendre les roues des leaders en début de course. Une fois seul, il ne fallait pas espérer revenir sur eux." JMB essayant d'expliquer à Carlo Pernat que ce n'était pas possible qu'il ait le même matériel que son co-équipier

    Jean-Michel en compagnie de son team manager essayant de lui expliquer, feuille de relevés à l'appui, qu'il ne pouvait pas y avoir autant de différence entre lui et Biaggi avec la même machine

    Malaisie - Shah Alam - 2 Avril 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Tadayuki Okada Japon Honda 16
    4 Ralf Waldmann Allemagne Honda 13
    5 Jean-Philippe Ruggia France Honda 11
    6 Jean-Michel Bayle France Aprilia 10

    Japon : 23 Avril 1995

    Le tracé du circuit de Suzuka

    Suzuka - 5,864 kilomètres

    Ce nouveau grand-prix se déroule sur le circuit de Suzuka situé à une soixantaine de kilomètres de Nagoya. La première journée d'essais se déroule sur le sec et la seconde sous la pluie. Ces conditions exécrables compliquent la vie des pilotes qui comme le règlement l'exige cette année n'ont le droit qu'à une machine.
    Jean-Michel va connaître une nouvelle fois un mauvais week-end avec des problèmes techniques sur sa machine dûs cette fois à ces conditions météo apocalyptiques. Il se classe 20ème aux essais avec un temps en 2'14"00 et ne pourra faire que deux tours durant la course victime de problèmes d'allumage. La course sera arrêtée aux 2/3 de sa distance globale.

    JMB se fait pousser par son mécanicien pour lancer son moteur. Jean-Michel bien recroquevillé sous la bulle
    Japon - Suzuka - 23 Avril 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Ralf Waldmann Allemagne Honda 25
    2 Nobuatsu Aoki Japon Honda 20
    3 S. Hikita Japon Honda 16
    4 Tetsuya Harada Japon Yamaha 13
    5 Jean-Philippe Ruggia France Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0
    La rubrique de JMB après le Japon

    Espagne : 7 Mai 1995

    Le tracé du circuit de Jerez en Espagne

    Jerez - 4,210 kilomètres

    Lors des essais au Japon, l'équipe de JMB trouve enfin les raisons pour lesquelles sa moto ne fonctionne pas correctement. Ce n'est pas encore ce dont il espère mais les choses avancent dans le bon sens.
    Lors de ce grand-prix, il ne réalise que le 11ème temps en 1'47"056 mais par contre au warm-up il est l'homme le plus rapide. Ceci est de bon augure pour la course. Pourtant, il rate son départ et se retrouve isolé durant toute la course et ne peut faire mieux qu'une 9ème place.

    Espagne - Jerez - 7 Mai 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Tetsuya Harada Japon Yamaha 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Luis D'Antin Espagne Honda 16
    4 Doriano Romboni Italie Honda 13
    5 Ralf Waldmann Allemagne Honda 11
    9 Jean-Michel Bayle France Aprilia 7

    Après ce grand-prix d'Espagne, JMB nous parle de sa passion pour le trial et Hervé Poncharal de son début de saison

    Jean-Michel nous parle de sa passion pour le trial et Hervé Poncharal de JMB

    Allemagne : 21 Mai 1995

    Le tracé du circuit du Nürburgring en Allemagne

    Nürburgring - 5,480 kilomètres

    Sur ce circuit que Jean-Michel apprécie, son équipe technique est aidée par Gianni Caltanella, l'ingénieur Aprilia responsable du développement du moteur 250. Ces deux facteurs réunis permettent à JMB de signer sa première ligne de sa courte carrière en vitesse. Il signe le 4ème temps en 1'44"042.
    Lors de la course, tout comme en Espagne, Jean-Michel fait un très mauvais départ. Il pourra pourtant cette fois faire une plus belle remontée en terminant 6ème derrière Okada, Roberts et Ruggia.

    Voilà ses commentaires sur cette course :
    "Ma moto était un peu trop riche. Dans les bouts droits, je ne parvenais pas à rester avec Olivier Jacque. Dans ces conditions, j'ai fait ce que j'ai pu." Jean-Michel perd tout le bénéfice de ses bons chronos aux essais et se retrouve enfermé dans le paquet.

    Jean-Michel perd tout le bénéfice de ses bons chronos aux essais et se retrouve enfermé dans le paquet

    JMB en  action lors de ce grand-prix d'Allemagne
    Allemagne - Nürburgring - 21 Mai 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Tadayuki Okada Japon Honda 16
    4 Kenny Roberts Jr Etats-Unis Yamaha 13
    5 Jean-Philippe Ruggia France Honda 11
    6 Jean-Michel Bayle France Aprilia 10
    JMB félicite Mickaël Pichon pour son titre en SX 125 et  Loris Reggiani nous parle de JMB

    JMB félicite Mickaël Pichon pour son titre en SX US 125 et Loris Reggiani nous parle de JMB et Biaggi

    Italie : 11 Juin 1995

    Le tracé du circuit du Mugello en Italie

    Muggelo - 5,243 kilomètres

    Jean-Michel commence bien ce grand-prix et prend la 6ème place aux essais avec un temps de 1'56"288.
    Malheureusement son week-end va prendre une mauvaise tournure suite à un accrochage avec Checa. Il se relève de cette chute en ayant mal au genou. Peu avant la course, il se fait faire une infiltration. Manque de chance, celle-ci est mal dosée et lui anesthésie complètement le genou ce qui l'oblige à abandonner après seulement un tour de course car il ne peut plus passer les vitesses.

    Italie - Mugello - 11 Juin 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Lucchi Italie Aprilia 16
    4 Ralf Waldmann Allemagne Honda 13
    5 Tadayuki Okada Japon Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0
    JMB nous parle de l'arrêt de Kevin Schwantz et de sa piqure au genour et Wayne  Rainey conseille à JMB de monter le plus rapidement possible en 500.

    JMB nous parle de l'arrêt de Kevin Schwantz et de sa piqûre au genou et Wayne Rainey conseille à JMB de monter le plus rapidement possible en 500

    Assen : 25 Juin 1995

    Le tracé du circuit d'Assen

    Assen - 6,049 kilomètres

    Jean-Michel réalise de bons essais et se classe 7ème en 2'07"326.
    Lors de la course, Biaggi s'envole très rapidement et on retrouve à sa poursuite pas moins de 6 pilotes : Waldmann, Okada, Ruggia, Jean-Michel Bayle et Jurgen Van Den Goorbergh. Ces six hommes vont également très vite creuser un trou sur le reste du peloton. Au troisième tour, le groupe de poursuivants se divise en deux : Ruggia et Van Den Goorbergh baissent de rythme alors que les trois autres se livrent une belle bagarre. Celle-ci s'intensifie au fur et à mesure de l'avancée de la course.
    Au sixième tour, Jean-Michel parvient à subtiliser la seconde place pour un court instant. A l'entrée du dernier tour, JMB est troisième mais se fait surprendre par la pluie dans la dernière chicane et chute.
    Il voit ainsi son premier podium s'envoler alors qu'il avait réalisé une très belle course. Ce que l'on peut retirer de cette course est que Jean-Michel a fait jeu égal avec les meilleurs et n'avait pas comme l'année dernière pu bénéficier d'un grand nombre d'abandon (Assen 94 : Romboni, Capirossi, Harada avaient chuté et Ruggia abandonné sur problème mécanique) de leaders pour se hisser dans le groupe de tête.

    Voilà les commentaires de JMB sur la course : en parlant de la différence entre l'année dernière et cette année

    "Je n'avais pas voulu prendre de risques, souhaitant avant tout marquer des points pour le championnat. Cette fois, j'aurais préféré chuter plutôt que de finir 4ème."

    En parlant de sa chute :
    " Il a rendu la main tout d'un coup. J'ai dû freiner et modifier ma trajectoire. Lorsque j'ai voulu réaccélerer, il m'a fallu attraper l'embrayage parce que mon moteur n'était plus dans les tours. L'arrière est parti d'un coup et je me suis retrouvé par terre."
    Pays-Bas - Assen - 25 Juin 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Ralf Waldmann Allemagne Honda 20
    3 Tadayuki Okada Japon Honda 16
    4 Jean-Philippe Ruggia France Honda 13
    5 Kenny Roberts Jr Etats-Unis Yamaha 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 7
    La lutte entre Waldamann, JMB et Okada durera tout le longe de la course.

    Waldmann, JMB et Okada à la lutte pour la seconde place

    JMB se relève après sa chute dans la dernière chicane JMB nous parle de son Grand-Prix des Pays Bas et Giacomo Guidetty nous parle de Jean-Michel

    Jean-Michel nous parle de son grand-prix et Giacomo Guidetti de JMB

    France : 9 Juillet 1995

    Le tracé Bugatti au Mans

    Bugatti Le Mans - 4,430 kilomètres

    Le week-end commence difficilement pour Jean-Michel et son équipe technique car ils connaissent des soucis sur la moto. JMB manque d'accélération sur les premiers rapports. Il parvient tout de même à se classer 11ème lors des essais avec un temps de 1'44"642.
    Lors de la course, il prend un excellent départ et se retrouve dans les roues des leaders. Mais le manque de chance le poursuit cette année. Au 5ème tour, un de ses échappements commence à s'ouvrir lui faisant perdre de la puissance. S'ensuivra une lente dégringolade au classement pour finir le grand-prix à la onzième position.

    France - Bugatti - 9 Juillet 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Ralf Waldmann Allemagne Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Tadayuki Okada Japon Honda 16
    4 Carlos Checa Espagne Honda 13
    5 Tetsuya Harada Japon Yamaha 11
    11 Jean-Michel Bayle France Aprilia 5
    JMB parle de son grand-prix de France et Joe Skidd de Jean-Michel

    Jean-Michel nous parle de son grand-prix de France et Joe Skidd (technicien Ohlins) de JMB

    Angleterre : 23 Juillet 1995

    Le tracé de Donington

    Donington - 4,020 kilomètres

    Le week-end commence très bien pour Jean-Michel qui réalise sa meilleure performance aux essais depuis ses débuts en GP avec le 3ème temps en 1'35"362.
    Malheureusement, la malchance continue pour lui cette saison car sa course s'arrête après seulement 4 tours lorsque Kenny Roberts Jr le percute au freinage. Les deux pilotes chutent et abandonnent.

    JMB chute encore en Angleterre après avoir été percuté par Roberts Jr JMB après sa chute dû à Kenny Roberts Jr

    JMB se relève et a "les boules " de ce qui lui arrive !!!!

    Angleterre - Donington - 23 Juillet 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Ralf Waldmann Allemagne Honda 16
    4 Olivier Jacque France Honda 13
    5 Jean-Philippe Ruggia France Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0

    République Tchèque : 20 Août 1995

    Le tracé de Brno

    Brno - 5,390 kilomètres

    Jean-Michel Bayle rencontre des problèmes aux essais mais parvient à accrocher tout de même la sixième place en 2'05"976.
    Lors de la course, c'est Biaggi, Harada et Waldmann qui partent devant suivi par un groupe de quatre pilotes : Romboni, Ruggia, JMB et Olivier Jacque. Jean-Michel qui ne veut pas perdre trop de temps attaque rapidement et s'empare de la troisième place. Cette situation ne dure pas très longtemps car Jean-Michel se fait une grosse équerre qui permet à Romboni et Ruggia de le repasser.
    Au 7ème tour, Jean-Michel se bat toujours pour le gain de la quatrième place. Puis Okada qui réalise une très belle remontée passe JMB, Ruggia et Romboni pour s'emparer de la quatrième place. Jean-Michel doit ensuite baisser de rythme car son pneu arrière trop tendre s'est dégradé plus vite qu'il ne le pensait. Par la force des choses, il dégringole au classement et ne pourra faire mieux qu'une onzième place finale.

    Romboni devant Okada qui masque Ruggia, JMB et D'Antin

    Romboni mène la danse devant Okada qui masque Ruggia, Jean-Michel et Luis D'Antin qui ferme la marche

    République Tchèque - Brno - 20 Août 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Ralf Waldmann Allemagne Honda 16
    4 Luis D'Antin Espagne Honda 13
    5 Doriano Romboni Italie Honda 11
    11 Jean-Michel Bayle France Aprilia 5
    Jean-Michel évoque les grand-prix d'Angleterre et de République Tchèque alors que Mick Doohan parle de JMB

    Jean-Michel évoque les grand-prix d'Angleterre et de République Tchèque alors que Mick Doohan parle de JMB

    Brésil : 17 Septembre 1995

    Le tracé Nelson Piquet de Jacarepagua

    Nelson Piquet Jacarepagua - 5,031 kilomètres

    Le monde des grand-prix arrive au Brésil sur un tout nouveau circuit accompagné par de la pluie. Le circuit au revêtement tout neuf provoque les mêmes problèmes que ceux rencontrés l'année dernière en Argentine.
    JMB nous dit tout de même les différences entre les deux : "Le tracé de Buenos Aires est fait de virages assez serrés. Tout le monde passe sur la même trajectoire et les accélérations prononcées favorisent le nettoyage de la piste. Ici, il n'y a que des courbes rapides avec moins d'appui et différentes trajectoires possibles."

    Heureusement les conditions climatiques s'améliorent et la seconde séance d'essais se déroule sur le sec. Dans ces conditions, Jean-Michel réalise le 9ème temps en 2'00"447. Lors de la course, il doit une nouvelle fois abandonner victime de problèmes mécaniques.

    Brésil - Nelson Piquet - Jacarepagua - 17 Septembre 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Doriano Romboni Italie Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Tadayuki Okada Japon Honda 16
    4 Ralf Waldmann Allemagne Honda 13
    5 Tetsuya Harada Japon Yamaha 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0

    Argentine : 24 Septembre 1995

    Le tracé de Bueno Aires

    Buenos Aires - 4,350 kilomètres

    Jean-Michel Bayle signe sur ce circuit sa première pôle position de sa courte carrière en Grand-Prix avec un temps de 1'46"667. Ce qui est sympa aussi est que la première ligne de ce GP est quasiment constitué de pilotes français : Jean-Philippe Ruggia signant le second temps et Olivier Jacque le 4ème.

    Commentaires de JMB sur cette pôle :
    "Si on m'avait prédit, il y a 3 ans à Magny-Cours, pour mon premier grand-prix, que je parviendrais aussi vite à signer une pôle position, j'aurais signé des deux mains." Jean-Michel en pole position : sa première pole position de sa jeune carrière en Grand-Prix >

    Jean-Michel en pôle, J.P Ruggia en seconde position et O. Jacque en 4ème (top les français)

    Pourtant, le week-end va très vite virer de la joie à la colère pour JMB qui encore une fois sera victime de problèmes mécaniques l'obligeant à renoncer. Cette fois-ci ce sont ses carburateurs qui le lâchent des le troisième tour.

    Ses commentaires sur cette mésaventure :
    "J'ai tourné la poignée au bout de la ligne droite des stands mais le moteur est resté accéléré à fond." JMB dépité avec tous ses problème techniques

    JMB dépité suite à ses problèmes techniques

    Argentine - Buenos Aires - 24 Septembre 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Doriano Romboni Italie Honda 16
    4 Olivier Jacque France Honda 13
    5 Jean-Philippe Ruggia France Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0
    JMB nous parle de ses courses au Brésil et en Argentine et Olivier Jacque de JMB

    Jean-Michel nous parle de ses courses au Brésil et en Argentine et c'est cette fois Olivier Jacque qui nous dit un mot sur JMB

    GP d'Europe : 8 Octobre 1995

    Le tracé du circuit de Catalunya<

    Catalunya - 4,727 kilomètres

    Lors des essais, Jean-Michel est victime d'une petite chute et rate la première ligne pour 1 millième de seconde et se classe 5ème en 1'49"501.
    Sa dernière course de la saison va se terminer malheureusement comme sa saison avait commencé par une chute et une visite à la clinique du circuit. Jean-Michel chute en effet lors du sixième tour lorsqu'il se fait éjecter de sa machine à la ré accélération.

    Waldmann mène la danse devant Olivier Jacque, Harada, D'Antin et JMB

    Ralph Waldmann mène la danse devant Olivier Jacque, Tetsuya Harada, Luis D'Antin et Jean-Michel Bayle

    Europe - Catalunya - 8 Octobre 1995
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Ralf Waldmann Allemagne Honda 16
    4 Luis D'Antin Espagne Honda 13
    5 Kenny Roberts Jr Etats-Unis Yamaha 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0
    Classement Final
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 283
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 220
    3 Ralf Waldmann Allemagne Honda 203
    4 Tadayuki Okada Japon Honda 136
    5 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 115
    15 Jean-Michel Bayle France Aprilia 37
    Jean-Michel nous parle de son dernier grand-prix de la saison et Luca Cadalora de JMB

    Dernier petit mot de JMB pour cette saison : il nous parle de son grand-prix d'Europe et Luca Cadalora parle de JMB

    Ce que l'on peut conclure sur cette saison, c'est surtout le manque de chance que JMB a pu avoir tout au long de l'année. Il finit quinzième de ce championnat mais a surtout quand il a eu une moto performante réalisé des premières lignes et la première pôle position de sa (courte) carrière.
    Le souci de Jean-Michel lors de cette intersaison est de trouver un guidon en 500 cc et les négociations traînent beaucoup. JMB en fin stratège qu'il est, va même jusqu'à annoncer au journal l'Equipe que si sa situation n'évoluait pas rapidement, il pourrait repartir en Motocross aux Etats-Unis. Wait and See..................

    Et voilà enfin ce que Jean-Michel voulait depuis un bout de temps : il est intégré au Team Yamaha Roberts en catégorie 500 pour l'année 1996 avec Norifumi Abe et Kenny Roberts Jr. Petite interview....

    JMB signe en 500 avec le Team Yamaha Roberts