Mail: postmaster@jeanmichelbayle.fr



  • Tenue JMB Exo 7

    Jean-Michel lance une tenue MX

    Jean-Michel lance sa marque de tenue MX dont la conception est confiée à EXO 7.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • La page 1 de A zone

    Nouveau A Zone en 1997 et 1998

    Jean-Luc Felgine nous a fourni les 4 numéros d'A Zone. Ce sont des petites brochures qui étaient fournies aux abonnés du fan club de JMB
    Pour aller sur la page interiew 1997 ou la page interiew 1998

  • Christophe et Luc vous souhaitent une excellente année 2017

    Nouveaux casques et détails sur les motos de Stéphane Segers

    Stéphane Segers vous donne de ses news. Deux casques sont venus enrichir sa collection et de petits détails ont été apportés à ses motos.
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Interview Jean-Michel lors de cette fin d'année 2016

    Deux interviews en cette fin d'année 2016

    Jean-Michel fait une petite interview dans le moto Verte Hors Série mais il y a aussi un retour sur sa carrière dans le dernier GP Racing
    Pour aller sur la page, c'est ici

  • Un nouveau pantalon pour la collection de Damien Vuillermet

    Une nouvelle tenue pour la collection de Damien Vuillermet...

    Damien a encore trouvé une tenue MAGNIFIQUE (Redondo Kid 1990), allez le découvrir sur la page consacrée à sa collection
    Pour aller voir sa collection, c'est ici

  • Des news du projet de Romain Dété

    Des news du projet de Romain Dété...

    Romain Dété nous donne des nouvelles de son magnifique projet CR réplica 1991....
    Pour aller voir ce projet, c'est ici

Clecar la société du Languedoc pour votre clé de voiture.

Christophe Charlot....
Notre ami Christophe Charlot vient de créer sa petite entreprise nommée Clecar, serrurerie automobile à domicile en Languedoc.Si vous avez besoin, n'hésitez pas à le contacter :


http//www.clecar.fr...

1994

  • Grand-Prix 250
  • Guidon d'Or
  • Interviews
  • JMB repart donc pour une année de grand-prix en 250 avec une Aprilia officielle. Ce championnat comporte 14 courses dont voici les dates.

    Liste des épreuves
    Positions Date Pays Circuit
    1 27/03 Australie Eastern Creek
    2 10/04 Malaisie Shah Alam
    3 24/04 Japon Suzuka
    4 8/05 Espagne Jerez
    5 22/05 Autriche Salzbourg
    6 12/06 Allemagne Hockenheim
    7 25/06 Pays-Bas Assen
    8 03/07 Italie Mugello
    9 17/07 France Le Mans
    10 24/07 Angleterre Donington
    11 21/08 République Tchèque Brno
    12 11/09 Etats-Unis Laguna Seca
    13 25/09 Argentine Buenos Aires
    14 9/10 G.P Europe Catalunya

    Avant le premier grand-prix a eu lieu des séances d'essai IRTA où malheureusement Jean-Michel chute. Il se relèvera avec une légère commotion cérébrale mais qui ne l'empêchera pas de participer au premier grand-prix de la saison.

    GP d'Australie : 27 Mars 1994

    Ce premier grand-prix de la saison se déroule en Australie sur le circuit d'Eastern Creek situé à 35 kilomètres de Sidney.

    Le tracé du circuit d'Eastern Creek

    Eastern Creek - Longueur : 3,930 kms

    JMB réalise le 14ème temps des essais en 1'34"888. Il fait un bon départ et il se retrouve 10ème au premier virage. Il se battra ensuite pendant tout le grand prix pour la 8ème place avec Zeelenberg et d'Antin. Ses trois pilotes ne cesseront de lutter pour cette 8ème place mais JMB ne finira que 10ème handicapé par une usure prématurée de son pneu arrière et à sa boîte qui aurait du être légèrement mieux étagée.

    Le commentaire de JMB sur cette course :

    " Je pensais pouvoir jouer la 8ème place, mais mon pneu arrière un peu trop dur m'a handicapé, de même qu'une seconde vitesse un peu longue. Ce résultat est tout de même très encourageant."

    Jean-Michel Bayle sur l'Aprilia officielle sur le circuit d'Eastern Creek JMB dans un virage du circuit australien Eastern Creek Jean-Michel Bayle sur l'Aprilia officielle sur le circuit d'Eastern Creek
    Australie - Eastern Creek - 27 Mars 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 M. Biaggi Italie Aprilia 25
    2 D. Romboni Italie Honda 20
    3 L. Capirossi Italie Honda 16
    4 J.P Ruggia France Aprilia 13
    5 T. Okada Japon Honda 11
    10 J.M Bayle France Aprilia 6

    GP de Malaisie : 10 Avril 1994

    Le plan du circuit de Shah Alam

    Shah Alam - Longueur : 3,700 kms

    Ce grand prix se déroule sur le circuit de Shah Alam situé à une vingtaine de kilomètres de Kuala Lumpur. Jean-Michel réalise le 8ème temps des essais en 1'28"077. Lors de la course, JMB part bien mais ne pourra suivre le rythme des leaders et va ensuite se battre pour le gain de la 7ème place avec Waldmann et D'Antin. Il finira à cette 7ème place derrière Waldmann car le jeune pilote Japonais Aoki a chuté à deux tours de l'arrivée. C'est une superbe performance pour JMB qui réussit là son meilleur résultat en grand-prix.

    Le commentaire de JMB sur cette course :

    " Je suis parti avec les hommes de tête, mais je me suis vite rendu compte que je ne pourrais pas suivre leur rythme. J'ai roulé ensuite avec Waldmann et D'Antin. L'Espagnol a fait le trou une première fois, nous l'avons rejoints. Il a ensuite repris quelques mètres d'avance que nous avons comblés. Waldmann l'a alors passé. Il m'a fallu pour ma part deux tours de plus pour y arriver. Lorsque ce fut fait, l'Allemand avait quarante mètres d'avance que je ne pouvais plus combler. Je suis tout de même très heureux de ce résultat, le meilleur de ma carrière de pilote de vitesse."

    JMB bien parti au départ de la course de  Malaisie

    JMB part bien et se retrouve derrière Ruggia, Okada et D'Antin

    JMB réalise sa meilleure performance lors de ce grand prix de Malaisie en finissant 7ème JMB lors de ce grand-prix de Shah Alam JMB lors du grand-prix de Malaisie
    JMB parle une nouvelle fois de sa 7ème place

    " C'est vrai que ma 7ème place m'a fait plaisir. Mais bon, il n'y a tout de même pas de quoi en faire un souvenir inoubliable. Finir 7ème, cela ne peut être une fin en soi. Cela représente pour moi un palier. Je suis content de l'avoir atteint, c'est tout. Maintenant, il me reste à arriver à rouler aussi vite que les quatre ou cinq meilleurs pilotes 250. Tu vois, à Shah Alam, en début de course, j'ai fait trois tours derrière Jean-Philippe et Capirossi. Je suis arrivé à tenir trois tours et après j'ai dû renoncer parce que je m'étais fait deux ou trois gros travers. Quand j'arriverais à rouler aussi vite sur toute la durée d'une course, c'est que je serai en mesure de gagner un Grand-Prix. Alors là, enfin, j'estimerai avoir atteint mon premier objectif solide."

    Malaisie - Shah Alam - 10 Avril 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tadayuki Okada Japon Honda 20
    3 Loris Capirossi Italie Honda 16
    4 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 13
    5 Doriano Romboni Italie Honda 11
    7 Jean-Michel Bayle France Aprilia 9

    GP du Japon : 24 Avril 1994

    Suzuka - Longueur : 5,859 kms

    Cette nouvelle épreuve se déroule sur le circuit de Suzuka situé à 60 kilomètres de Nagoya. Le revêtement vient d'être refait ce qui change un peu les réglages à effectuer sur les machines. Jean-Michel ne sera pas chanceux sur cette course car il chute durant les essais libres. Pour ne rien arranger, lors des essais qualifs, seule séance se déroulant sur le sec, il casse la boîte de vitesse de sa machine. Il ne peut donc régler convenablement sa machine et part pour la course avec des réglages loin d'être idéaux. Il finira ses essais qualificatifs à la 16ème position en 2'15"674.
    Ces soucis du week-end ne sont pourtant pas finis, car il est obligé de changer de roue arrière sur la ligne de départ et celle de rechange n'est pas équipée du même pneumatique. Après tout cela, il fera la course du mieux qu'il peut pour prendre la 11ème place et marqué quelques points.

    Commentaires de Jean-Michel :

    "Je n'ai pratiquement pas roulé sur le sec et j'ai du prendre le départ avec des réglages improvisés. En plus j'ai eu un problème de roue arrière durant le tour de chauffe. Mes mécaniciens me l'ont changée mais elle n'était pas équipée du même pneu. Avec tout ça, je finis onzième, ce qui me permet tout de même de marquer quelques points."

    Okada (8), Romboni (5), Biaggi (4), Aoki (11) et JMB (22) lors de ce départ au Japon

    Japon - Suzuka - 24 Avril 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Tadayuki Okada Japon Honda 25
    2 Loris Capirossi Italie Honda 20
    3 Tohru Ukawa Japon Honda 16
    4 Max Biaggi Italie Aprilia 13
    5 Takuma Aoki Japon Honda 11
    11 Jean-Michel Bayle France Aprilia 5

    GP d'Espagne : 8 Mai 1994

    Jerez - Longueur : 4,210 kms

    Le circuit se situe à une centaine de kilomètres de Séville. Jean-Michel Bayle y réalise le 11ème temps en 1'47'012 mais c'est surtout en course qu'il montre de gros progrès. Il ne cesse de progresser et lors de cette épreuve, il va lutter avec des pilotes tels que Zeelenberg, D'Antin et Harada pour empocher une nouvelle fois les points de la 7ème place.

    Les commentaires de JMB :

    "Je suis revenu régulièrement sur D'Antin avec Zeelenberg, mais quand nous nous sommes retrouvés ensemble, nous nous sommes gênés et Harada en a profité pour nous rejoindre. Ce fut tout de même une course très agréable car il est plus amusant de se battre en paquet que de rouler en solitaire comme ce fut souvent le cas depuis le début de la saison."

    JMB avec son team manager Carlo Pernat

    JMB avec son team manager Carlo Pernat

    JMB pousé par un de ses mécanos JMB dans ses pensées lors des essais d'Espagne

    Jean-Michel en pleine réflexion durant les essais

    JMB finit à une très belle 7ème place lors du grand-prix d'Espagne JMB suivi de Zeelenberg

    JMB suivi par Zeelenberg lors de ce grand-prix d'Espagne

    Espagne - Jerez - 8 Mai 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 25
    2 Doriano Romboni Italie Honda 20
    3 Ralf Waldmann Allemagne Honda 16
    4 Tadayuki Okada Japon Honda 13
    5 Nobuatsu Aoki Japon Honda 11
    7 Jean-Michel Bayle France Aprilia 9

    GP d'Autriche : 22 Mai 1994

    Salzburgring - Longueur : 4,243 kms

    Cette nouvelle étape de grand-prix nous emmène en Autriche sur le circuit du Salzburgring situé non loin de la ville de Salzburg.
    Pour Jean-Michel, les journées d'essais se suivent et se ressemblent puisque tout va mal s'enchaîner une nouvelle fois. Il commence par chuter assez lourdement lors des premiers essais se déroulant sous la pluie. Lors des essais qualificatifs, il serre son moteur en ayant bouclé qu'un demi-tour. Il prend alors son mulet mais son moteur ne fonctionne pas correctement (manque de puissance) et il décide alors de rentrer au paddock. Il prend alors le 30ème temps des essais c'est-à-dire la dernière place en 1'26"942.

    Ses commentaires à ce sujet :

    "J'ai bien pris ma deuxième moto, mais le moteur ne marchait pas. Il devait avoir quinze chevaux de moins que d'habitude."

    Heureusement la course aura une toute autre allure. JMB prend un excellent départ et parvient à faire une très belle remontée qui réjouit le public. A mi-course, il est à la lutte avec V.D Goobergh, Suter et Preining pour le gain de la huitième place. Il ne parviendra pas à gagner cette place et se contentera de la 11ème place, ce qui n'est déjà pas si mal vu le début du week-end.

    Ses commentaires sur la course :

    "J'ai pris un super départ. Je suis rentré dans la chicane en écartant les coudes et j'ai ainsi pu gagner quelques places. Je me suis ensuite retrouvé avec Preining. Nous sommes remontés ensemble sur le groupe qui nous précédait, mais ma moto tirait trop court et bien qu'étant plus rapide dans les parties sinueuses, je n'ai rien pu faire de plus."

    Autriche - Salzburgring - 22 Mai 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Loris Capirossi Italie Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Doriano Romboni Italie Honda 16
    4 Tadayuki Okada Japon Honda 13
    5 Ralf Waldmann Allemagne Honda 11
    11 Jean-Michel Bayle France Aprilia 5

    GP d'Allemagne : 12 Juin 1994

    Hockenheim - Longueur : 6,797 kms

    Jean-Michel réalise le 10ème temps en 2'07"916 sur ce circuit de vitesse pure où il n'est pas vraiment avantagé avec son gabarit.
    En course, il se classera à la 11ème place en se battant avec des pilotes comme Van Den Gooberg, D'Antin et Zeelenberg.

    Ses commentaires :

    "Les circuits rapides ne sont pas mes préférés et j'avoue que je suis plutôt content que l'on en ait fini avec eux. J'aurais tout de même pu mieux faire ici si Van Den Gooberg ne m'avait pas gêné, me faisant perdre le contact avec Waldmann et Ruggia. Je suis tout de même satisfait car j'ai pu me rendre compte que j'étais nettement plus rapide dans le sinueux que les pilotes avec lesquels j'ai roulé en course."

    Allemagne - Hockenheim - 12 Juin 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Loris Capirossi Italie Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Doriano Romboni Italie Honda 16
    4 Nobuatsu Aoki Japon Honda 13
    5 Tadayuki Okada Japon Honda 11
    11 Jean-Michel Bayle France Aprilia 5

    GP des Pays-Bas : 25 Juin 1994

    Le tracé du circuit d'Assen

    Assen - Longueur : 6,134 kms

    JMB se classe au 9ème rang lors des essais avec un tour en 2'07"931.

    Lors de la course, Jean-Michel ne part pas très bien et se retrouve que 11ème à l'issue du premier tour. JMB remonte alors et profite des abandons de Romboni, Harada et Capirossi qui chutent. Il se bagarre ensuite pour la 5ème place avec Zeelenberg alors que Biaggi mène le bal suivi de Waldmann, Okada et Aoki. JMB roule très fort et parvient à remonter les pilotes Honda et lâche Zeelenberg et D'Antin. Il fait la jonction au neuvième tour pour ensuite très vite passé Aoki et continue sur sa lancée. Il dépasse ensuite coup sur coup Waldmann et Okada pour s'emparer de la seconde place au onzième tour. Il tente ensuite de prendre le large mais Waldmann s'accroche. Le groupe se reconstitue ensuite et le leader ne cesse de changer mais c'est tout de même JMB qui mène le plus souvent. Pourtant à l'entame du dernier tour, Aoki passe devant alors que JMB se retrouve 5ème puis 6ème. La lutte est intense et les carénages vont même jusqu'à se toucher. Aoki se rate dans la dernière chicane ce dont profite Okada pour s'emparer de la seconde place devant Zeelenberg, Waldmann, Aoki et JMB.

    L'information la plus importante de cette course est l'énorme palier franchi par JMB. Il est maintenant capable de venir taquiner les meilleurs. Seul son manque d'expérience a fait la différence sur cette fin de course car il faut noter que Jean-Michel ne courrait là que son 23ème grand-prix. .

    Ses commentaires sur cette course :

    " Je suis revenu assez facilement sur le groupe Okada, mais je n'ai pas pu prendre les quelques mètres d'avance qui m'auraient permis de m'échapper. Je ne voulais pas risquer de chuter. Le dernier tour a été très chaud. Je me suis fait un gros travers dans le premier virage et les autres m'ont passé. Dans la dernière chicane, Aoki est sorti et j'ai dû passer dans l'herbe au moment où il est revenu sur le bitume. Je ne pensais pas, de toute manière, au podium au moment du départ. Je ne voulais pas commettre d'erreur et je pense avoir prouvé que mon niveau de pilotage a encore progressé."

    JMB à l'attaque devant Tadayuki Okada" JMB devan Zeelenberg

    JMB s'échappe devant Zeelenerg et part chercher les pilotes Honda qui le précédent

    Pays-Bas - Assen - 25 Juin 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Tadayuki Okada Japon Honda 20
    3 Wilco Zeelenberg Neerlandais Honda 16
    4 Ralf Waldmann Allemagne Honda 13
    5 Nobuatsu Aoki Japon Honda 11
    6 Jean-Michel Bayle France Aprilia 10

    GP d'Italie : 3 Juillet 1994

    Mugello - Longueur : 5,243 kms

    Le grand-prix se déroule à 30 kilomètres de Florence sur le circuit du Mugello. Jean-Michel y réalise le 10ème temps des essais chronos en 1'57"934.
    Il effectue encore une belle course en paquet avec D'Antin, Okada et Zeelenberg. Il se fera d'ailleurs passer par Okada et D'Antin dans le dernier tour grâce à une meilleur accélération de leur NSR et terminera à la 8ème place.

    Ses commentaire sur cette course :

    " Ma moto manquait singulièrement d'accélération et de vitesse de pointe. J'étais plus vite dans les virages mais je me faisais doubler à chaque fois dans la ligne droite. Il va falloir que l'on trouve des chevaux pour me permettre d'espérer de meilleures places."

    JMB poursuivi par D'Antin, Okada et Zeelenberg

    Jean-Michel poursuivi par D'Antin, Okada et Zeelenberg

    Italie - Mugello - 3 Juillet 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Ralf Waldmann Allemagne Honda 25
    2 Tetsuya Harada Japon Yamaha 20
    3 Loris Capirossi Italie Honda 16
    4 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 13
    5 Marcellino Lucchi Italie Aprilia 11
    8 Jean-Michel Bayle France Aprilia 8

    GP de France : 17 Juillet 1994

    Le tracé du circuit Bugatti.

    Bugatti - Longueur : 4,430 kms

    Le grand-prix de France se déroule sur le circuit Bugatti situé à 5 kilomètres de la ville du Mans.

    Jean-Michel réalise le 8ème temps en 1'44"716.

    JMB prend un excellent départ et se retrouve 5ème derrière son coéquipier Jean-Philippe Ruggia. Au quinzième tour, il se fait pourtant un gros travers dans le virage de la Chapelle. Il perd alors deux places et le contact avec les leaders. Il poursuivra tout de même ses efforts et sera récompensé par la 5ème place (meilleur résultat à ce jour) après un accrochage entre Aoki et Ruggia.
    Encore une fois Jean-Michel Bayle nous démontre qu'il a franchi un nouveau pallier mais surtout sa capacité à apprendre vite. Rendez-vous compte qu'il y a deux ans seulement il participait à son premier grand-prix et prenait un tour par Luca Cadalora.

    Ses commentaires sur cette course :

    Quand on lui parle de sa progression depuis 1992 et son premier grand-prix : " C'est marrant, mais je n'ai pas du tout pensé à cela. Pourtant, cette cinquième place est non seulement mon meilleur résultat, mais surtout ma plus belle course. Je sais qu'aujourd'hui, j'ai franchi un nouveau palier. J'ai suivi les meilleurs et si je n'avais pas fait un gros travers à la Chapelle, j'aurais gardé le contact avec eux jusqu'à l'arrivée.

    En parlant de sa 5ème place et le fait de course entre Aoki et Ruggia : " J'ai vu qu'ils étaient tous les deux très chauds et j'ai senti qu'il y avait quelque chose à faire. Quand ils se sont touchés, je me suis glissé à l'intérieur.

    Pour parler de sa progression rapide : " J'ai amélioré mon pilotage, mais j'ai surtout accru mes facultés d'analyse sur la moto. Je ressens de mieux en mieux le comportement de mon moteur. J'arrive à savoir à quel régime la carburation est trop pauvre et à quel moment elle est trop riche.... Avec l'aide de l'acquisition des données, je travaille ensuite à parfaitement tout recouper. Le moteur de l'Aprilia est très capricieux. Bien réglé, il marche super bien. Mais il suffit du moindre écart de réglage pour que la moto n'avance plus. Mon expérience du motocross, où l'on travaille énormément avec le "senti" m'apporte énormément. Je parviens à donner les bonnes infos à mes mécaniciens et l'on arrive à faire du bon boulot. De la même manière, je progresse énormément dans le choix des pneus. J'affine mes impressions au fil des courses. Et puis j'observe aussi beaucoup les autres pilotes. Durant les essais je me suis rendu compte que je ne relevais pas assez tôt ma moto en sortie de virage. En accélérant trop sur l'angle, je fatiguais trop vite mes pneus."

    Christian Sarron analyse la performance de Jean-Michel
    :

    "Il m'a vraiment étonné en restant avec les meilleurs. Je crois qu'il a aujourd'hui passé une nouvelle étape dans sa progression. Grâce à son esprit d'analyse, son pilotage et sa moto, Jean-Michel a pu signer au Mans un véritable exploit

    Jean-Michel et Jean-Philippe Ruggia en conférence de presse

    Jean-Philippe et Jean-Michel en grande conversation

    Les 3 pilotes Aprilia : Biaggi, Ruggia et Jean-Michel Bayle

    Les 3 pilotes Aprilia officiels : Max Biaggi, Jean-Philippe Ruggia et Jean-Michel Bayle

    Jean-Michel prend l'intérieur tandis qu'Aoki a poussé Ruggia vers l'extérieur.

    Jean-Michel se faufilant à l'intérieur alors qu'Aoki poussait Ruggia vers l'extérieur

    Jean-Michel Bayle en pleine action lors de ce grand-prix de France
    France - Bugatti-Le Mans - 17 Juillet 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Loris Capirossi Italie Honda 25
    2 Doriano Romboni Italie Honda 20
    3 Max Biaggi Italie Aprilia 16
    4 Ralf Waldmann Allemagne Honda 13
    5 Jean-Michel Bayle France Aprilia 11
    JMB sur la couverture du Moto Revue 3146

    Jean-Michel sur la une du Moto Revue après le grand-prix de France

    GP d'Angleterre : 24 Juillet 1994

    Le circuit de Donington

    Donington - Longueur : 4,020 kms

    La course se déroule sur le circuit de Donington situé à 12 kilomètres de Derby. Son tracé à une longueur de 4,020 kilomètres.

    Jean-Michel Bayle réalise le 8ème temps des essais en 1'36"371.

    En course, JMB manque son départ et se retrouve à la 8ème position à la fin du premier tour. Au 8ème passage, il recolle aux leaders accompagné d'Harada et Aoki. Lors du 13ème tour, Jean-Michel claque un superbe tour en 1'35"505 et passe Biaggi. Celui-ci le repasse assez vite avant de chuter victime d'une casse moteur. Jean-Michel finira la course à la 5ème position (premier français) devant Ruggia et Waldmann.

    Citation de Carlo Pernat (Team manager de l'équipe Aprilia) :

    "Jean-Michel Bayle a encore réalisé une course extraordinaire. Je crois en lui depuis le début, mais je dois avouer qu'il me surprend toujours. Comme au Mans, il a roulé dans le rythme des meilleurs pour terminer à seulement 6 secondes de Capirossi. C'est vraiment un grand champion et je suis certain qu'il se battra pour le titre l'an prochain."

    JMB parle de sa course :

    " J'éprouve la même satisfaction qu'en France. Comme au Mans, j'ai prouvé que je pouvais désormais rouler aussi vite que les meilleurs."

    JMB tien tête aux meilleurs, ici Ruggia et Harada

    JMB résiste aux meilleurs, ici Ruggia et Harada

    Angleterre - Donington - 24 Juillet 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Loris Capirossi Italie Honda 25
    2 Tadayuki Okada Japon Honda 20
    3 Doriano Romboni Italie Honda 16
    4 Tetsuya Harada Japon Yamaha 13
    5 Jean-Michel Bayle France Aprilia 11

    GP de République Tchèque : 21 Août 1994

    Le tracé du circuit de Brno

    Brno - Longueur : 5,390 kms

    Cette épreuve se déroule sur le circuit de Brno situé à 14 kilomètres de Brno.

    JMB chute le vendredi mais il connaît aussi des soucis mécaniques persistants qui vont le retarder lors des essais. Il y réalise néanmoins le 10ème temps en 2'07"228.

    Lors du warm-up, il serre un nouveau moteur.
    En course, JMB est 8ème à la fin du cinquième tour après que son moteur se soit engorgé au départ. Il parvient à accéder à la 6ème place lorsque Harada doit abandonner victime d'un problème moteur. Il est même une nouvelle fois cinquième lorsque Capirossi chute mais il se fait subtiliser cette place par Okada dans le dernier tour.

    Les commentaires de JMB :

    " Mon moteur s'est engorgé au départ. Cela allait mieux par la suite, mais il ne fonctionnait pas assez bien pour me permettre d'espérer un meilleur résultat."

    République Tchèque - Brno - 21 Août 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Ralf Waldmann Allemagne Honda 20
    3 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 16
    4 Nobuatsu Aoki Japon Honda 13
    5 Tadayuki Okada Japon Honda 11
    6 Jean-Michel Bayle France Aprilia 10

    GP des Etats-Unis : 11 Septembre 1994

    Le tracé de Laguna Seca

    Laguna Seca - Longueur : 3,534 kms

    Le grand-prix des Etats-Unis se déroule sur le circuit de Laguna Seca situé à 180 kilomètres de San Francisco.

    JMB réalise le 10ème temps lors des essais chronos en 1'28"808.
    Au départ de la course, neuf pilotes sont roues dans roues : Romboni, Okada, Biaggi, Ruggia, Capirossi, Aoki,, Harada, Waldmann et JMB qui ferme la marche.
    Cette course fut à élimination puisque ce sont les chutes qui vont faire le tri des pilotes. Le premier à aller au tapis est Capirossi handicapé par sa main blessé. Ensuite vient le tour de Waldmann. Puis au 16ème tour, c'est au tour de Jean-Michel de toucher le bitume américain. Il mord légèrement la terre à la sortie du grand gauche qui commande la montée vers le "Corkscrew". Son Aprilia s'envole alors et lui termine dans un mur de béton. Fort heureusement, il ne se relèvera qu'avec une légère douleur à un doigt de la main gauche. Aucun point marqué sur cette épreuve, c'est la première fois de la saison.

    Ses commentaires sur cette course :

    A la fin des essais :" J'ai effectué de bons tours chronos de manières régulières et je sais que je suis capable de suivre le bon wagon."

    Sur sa chute durant la course: "J'étais dans l'aspi de Harada quand il est sorti du grand gauche avant la montée à ras de la terre. J'étais trop près de lui pour anticiper et je n'ai pu éviter de passer dans le sable. Je suis parti dans le mur en béton et c'est un miracle que je ne me sois pas fait mal."

    JMB est parti deux fois à la chutte ce week end.

    JMB chute par deux fois lors de ce week-end

    Etats-Unis - Laguna Seca - 11 Septembre 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Doriano Romboni Italie Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Tetsuya Harada Japon Yamaha 16
    4 Tadayuki Okada Japon Honda 13
    5 Nobuatsu Aoki Japon Honda 11
    DNF Jean-Michel Bayle France Aprilia 0

    GP d'Argentine : 25 Septembre 1994

    Le tracé de Bueno Aires

    Bueno Aires - Longueur : 4,350 kms

    C'est un grand prix qui commence tout doucement pour les pilotes car ils doivent attendre que la piste soit nettoyée avant d'envisager de rouler. En effet, la piste a reçu un nouveau revêtement et il "transpire" de l'huile, terme employé par les techniciens manufacturiers de pneumatiques. Pour résoudre ce problème, les responsables de la piste ont déversé du sable mais au moment où les pilotes arrivent sur le circuit celui-ci n'a pas encore été retiré. Après ce nettoyage le circuit est digne d'un circuit de grand-prix mais complètement inconnu pour les pilotes et techniciens pour effectuer les réglages sur leur machine. Cela s'annonce donc comme un week-end assez complexe pour toutes les équipes.

    Jean-Michel s'en sort plutôt bien en réalisant le 9ème temps en 1'48"739.

    Le départ de la course se passe bien pour Jean-Michel qui se retrouve à la 5ème place derrière Okada, Capirossi, Ruggia et D'Antin. Pourtant, il va devoir laisser filer les leaders car il ne parvient pas à passer D'Antin. Puis il se fait passer au 4ème tour par Ralf Waldmann et un peu plus tard par son coéquipier Max Biaggi. Il terminera la course à la 7ème place marquant encore de bons points au championnat.

    Les commentaires de Jean-Michel sur cette course :

    "Je suis bien parti, mais je me suis très vite retrouvé coincé derrière D'Antin. Jean-Philippe l'a très vite passé, ce qui n'a pas été mon cas. C'est comme ça que j'ai perdu le contact avec les leaders. Je n'avais pas non plus fait un très bon choix de pneu arrière. Dans le dernier tour, alors que je venais de prendre le meilleur sur Roberts, je me suis fait un gros travers. Il en a profité pour me repasser."

    JMB bien  recroquevillé derrière sa bulle

    Jean-Michel bien recroquevillé derrière la bulle de sa machine

    Argentine - Buenos Aires - 25 Septembre 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Tadayuki Okada Japon Honda 25
    2 Max Biaggi Italie Aprilia 20
    3 Tetsuya Harada Japon Yamaha 16
    4 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 13
    5 Loris Capirossi Italie Honda 11
    7 Jean-Michel Bayle France Aprilia 9

    GP d'Europe : 9 Octobre 2010

    Ce grand-prix d'Europe se déroule sur le circuit de Catalunya situé à 25 kilomètres de Barcelone.

    Le tracé du circuit de Catalunya

    Catalunya - Longueur : 4,747 kms

    JMB se classe 6ème des essais, son meilleur résultat cette saison, en 1'51"244. Lors de la course, il a choisi un pneu légèrement trop dur qui l'empêche de suivre le rythme des leaders et doit se contenter d'une 8ème place. Place à laquelle il termine également le championnat et une coïncidence avec son parcours aux Etats-Unis en cross où en 1990, il avait le numéro 22, puis le 8 en 1991.... on connaît la suite.
    Pour 1995, après de nombreuses hésitations, Jean-Michel Bayle re signe chez Aprilia en tant que deuxième pilote cette fois, aux côtés de Max Biaggi. Jean-Philippe Ruggia cherche lui un guidon et se dirige vers l'écurie Tech 3 avec des NSR.

    Le départ de la dernière épreuve de la saison
    Les commentaires de Jean-Michel sur cette dernière course de la saison :

    "J'avais opté pour une gomme un peu plus dure et, en début de course, il m'a été impossible de prendre le rythme des leaders. Surtout que ma moto manquait un peu de vitesse de pointe. Je me suis battu avec Waldmann mais je n'ai rien pu faire pour le doubler en fin de course. J'étais plus vite que lui en virages, mais avec ses trajectoires très spéciales, je n'arrivais pas à le passer."

    Europe - Catalunya - 9 Octobre 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 25
    2 Loris Capirossi Italie Honda 20
    3 Doriano Romboni Italie Honda 16
    4 Tadayuki Okada Japon Honda 13
    5 Tetsuya Harada Japon Yamaha 11
    8 Jean-Michel Bayle France Aprilia 8
    Une petite citation de Max Biaggi sur JMB :

    cela doit être agréable d'entendre cela du nouveau champion du monde de la catégorie

    Une petite citation de Biaggi sur Jen-Michel Bayle
    Classement Final - GP 250 - 1994
    Positions Noms Pays Marques Points
    1 Max Biaggi Italie Aprilia 234
    2 Tadayuki Okada Japon Honda 214
    3 Loris Capirossi Italie Honda 199
    4 Doriano Romboni Italie Honda 170
    5 Ralf Waldmann Allemagne Honda 156
    6 Jean-Philippe Ruggia France Aprilia 149
    7 Tetsuya Harada Japon Yamaha 109
    8 Jean-Michel Bayle France Aprilia 105

    Pour terminer sur cette saison, une toute petite vidéo